La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Pure rockin’ gun

Lâg Roxane Master 1500 Open-pore

Pure rockin’ gun

D 23 décembre 2014     H 19:25     A Judge Fredd    


agrandir

Avec cette Roxane Master 1500 dite « Open-pore » Lâg répond de manière plutôt astucieuse à la question : « Comment fabriquer un instrument abordable, en France et sans transiger sur la qualité ? »

Première bonne surprise, à la sortie de la housse, la guitare en jette un max, toute noire avec son hardware noir, elle a un p’tit côté guitare du Mordor qui m’plaît bien avec ce vernis qui est à la fois brillant en surface et un poil plus sombre dans les creux. Cela sied particulièrement bien à ce modèle « Black Stain » parce que justement, les teintes, celle de la surface et celle de l’intérieur de pores sont proches, donc ce sont les différences de brillance plus que de couleur qui indiquent le relief du bois. Sur les deux autres coloris l’intérieur les creux sont vraiment de couleurs différentes, du coup on a moins cette impression de sombre luisance.

Open-pore ?

Mais au fait Judge ça consiste en quoi cette finition "Open-pore" là ? Je vous remercie de poser la question : commençons par dire que le bois, à l’image de notre peau, comporte des pores. Bon, et disons qu’une finition normale commence justement par le bouchage des pores du bois, de manière à obtenir une surface régulière sur laquelle on pourra appliquer les différentes couches de vernis nécessaires et ce, que votre guitare soit recouverte d’une couleur ou d’un vernis transparent. Donc, quand vous laissez courir vos doigts sur une finition standard, si elle est bien réalisée, vous ne sentez aucune aspérité, aucun trou, ça doit être lisse.

JPEG - 447.9 ko

Avec l’open-pore, on ne bouche pas les pores du bois, ici du khaya (famille acajou), et même on les ouvre un peu, on les « exagère » par un sablage manuel très fin, ce qui permet de colorer le bois en profondeur. On passe une première couche de vernis satiné, on ponce, puis une deuxième couche de vernis et voilà, fini ! L’épaisseur du vernis est du coup très faible même si le bois est bien protégé.
Du coup on conserve tout ce micro-relief, chaque fibre est visible, le finish est à la fois brut et raffiné. C’est vraiment très agréable au toucher, sous les doigts ou sous la paume, c’est très doux, merci le satiné, sans être lisse. On a l’impression de sentir le bois presque au naturel sous sa main. Alors bien sûr vous me direz que le côté tactile est toujours important, quelle que soit la guitare, mais cette finition open-pore y ajoute un petit plus, d’autant que le dos du manche, en khaya lui aussi, reçoit le même traitement. Dernier avantage : ok c’est beau, ok le contact est super mais, en plus, cela revient moins cher qu’une finition standard car, si on compare nos deux couches de vernis avec les dix, voire douze ou quatorze couches de différents produits qu’on trouve sur certaines guitares, on comprend que, très logiquement, l’économie de temps de main d’œuvre, mais aussi de temps de séchage, et par conséquent de stockage se traduit par un prix sensiblement plus bas que le même modèle en finition standard.

Pour le reste, on a une Roxane à table sculptée avec découpe stomacale, amincissement au niveau de la jonction corps/manche, volute de consolidation sous le sillet, on n’est pas dépaysé et on retrouve ses petits. La touche, en palissandre indien, reçoit 22 frettes médiums, les repères habituels et un sillet en TusQ qui devient assez standard sur les Lâg et c’est très bien. Petite coquetterie, la tête reçoit un cache truss rod en aluminium gravé, matériau qu’on retrouve à l’arrière avec la très classe plaque électronique. Les Racing sont passées par là…

PNG - 188.5 ko

Tout l’accastillage est noir satin. Encore une fois, je trouve que celle à qui cela va le mieux, même si les deux autres (Honey Mahogany Satin (R1500-HMS) et Wine Red Satin (R1500-WRS) sont très plaisantes à l’œil, ben c’est la Black Stain. On a un wraparound Gotoh, plutôt haut de gamme, des mécaniques Schaller, du classique, sans problème, et la même config micros que sur les Racing 2000, c’est dire si cette 1500 a été bien pourvue.

Open bar !

On retrouve donc les fameux Seymour Duncan Phat Cat SPH90-1N en manche et SPH90-1B en position chevalet. En gros, des P90 survitaminés au format humbucker qui présentent l’avantage de ne pas générer le bruit de fond habituel des P90. Ce couple infernal, servi par deux volumes, une tonalité, tous bien progressifs et un sélecteur trois positions se montre à la fois capable de produire le même type de son que leurs inspirateurs, et donc d’exceller dans le blues, le classic rock et autres musiques à son clean et crunchs, mais même orthographié de la sorte le Phat n’est pas là pour rien : les deux compères vont nettement plus loin puisqu’il ne rechignent ni à passer à travers une bonne fuzz bien épaisse ni à étinceler dans du gros hard FM, ou à balancer des rythmiques punk moderne bien épaisses. C’est un peu le paradoxe de ces Phat Cat : ils sont à la fois plutôt typés et très polyvalents. De plus, ils apportent à cette lutherie des attaques claires et pétantes (surtout l’aigu) une brillance dont un humbucker genre PAF ne serait que partiellement capable, en même temps qu’une épaisseur dense mais tendue, ça ne s’écroule pas sous un surplus de graisse, qu’on ne trouve pas autant avec un P90 classique. Il n’y a que les portes du metal qu’on ne franchit pas vraiment parce que ce n’est pas l’objet, mais rien n’interdit d’essayer.

La Roxane Master 1500 Black Stain, allie sobriété, simplicité, efficacité, polyvalence et caractère. Douce au toucher elle peut des montrer très agressive une fois branchée. Bien faite confortable, bien finie et bien équipée, elle se trouvera sûrement juste sous la barre des 1000 € en magasin, avec sa housse. Vous savez quoi faire de vos étrennes désormais.


Autres infos
  • Sensations tactiles
  • Sensations de jeu
  • Micros Phat Cat
  • Bon rapport qualité/prix
  • Une seule config micro pour l’instant
  • Prix indicatif : 1 111 €
  • Distribution : laboitenoiredumusicien.com

Portfolio

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Marques
Lag
Numéro
GX66

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Riff Machine

2.  Vox Cry Baby

3.  La tenue de l’accord

4.  (12 x R)3

5.  Fille de Strato


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache