La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Huber über alles

Nik Huber GUitars Krautster II Custom

Huber über alles

D 20 juin 2016     H 13:09     A Judge Fredd    


agrandir

Nik Huber, luthier allemand, fabrique des guitares de grande qualité. La Krautster II ici testée est en quelque sorte une « toutes options » et quand on sait que les productions standards du bonhomme sont déjà exceptionnelles…

La Krautster II est une single cut au corps en acajou, avec un manche collé en érable bouclé. La guitare testée est Worn White, première option, et, deuxième option, là où d’habitude les tranches et l’arrière du corps sont laissés natural, l’ensemble du corps est blanc avec pour la peine un binding à l’avant et un autre à l’arrière. C’est très classe. La jonction corps manche est assez classique mais s’y ajoute avec un contourage du talon assez particulier qui offre au pouce toute latitude de bien se positionner lorsqu’on joue en aigu. Ca a l’air d’être une nouvelle tendance. Chapeautant le manche, on trouve une touche ébène, en lieu et place de l’habituelle touche palissandre, encore une option. Elle reçoit des frettes medium jumbo et des repères rectangulaire (option aussi). Là aussi, il y a option avec le binding autour de la touche, mais pas sur la tête sur laquelle on retrouve un placage ébène.

JPEG - 34.1 ko

Diapason court

Y a de l’option encore côté accastillage, celui-ci étant doré au lieu de l’habituelle finition nickel ? On retrouve donc un chevalet wraparound qui fait un peu penser aux Faber avec deux rainures pour l’intonation, une pour les trois cordes graves et une pour les trois cordes aigues des mécaniques Gotoh façon Kluson ouvertes à l’arrière et qui fonctionnent très, très bien.
Au niveau sensations, on sent la guitare vibrer de suite, elle tient très bien l’accord, le dos du manche est assez rond avec une présence en main très « vintage like ». La teinte grise du dos du manche me laisse un peu sceptique esthétiquement, mais, outre que c’est une sorte de signature chez Nik Huber, cela permet de voir la beauté et la qualité des bois employés et il faut reconnaître que le finish satiné est super agréable sou la main : du velours…. La guitare est vraiment un régal.
Le micro aigu, un double Häussel avec un niveau de sortie assez conséquent, crunche vite, mais on retrouve du son clair en baissant à peine le potard de volume, il sera royal tant en jazz qu’en blues, pop ou rock. Le micro manche, un Lollar Gold Foil, est, malgré son apparence, un simple bobinage qui sonne superbement. Les deux micros se marient avec bonheur, avec à la fois beaucoup de puissance et beaucoup de subtilité, le simple affinant le rendu général tandis que le double fournit la substance. Tout ce qui va du jazz, au hard-rock seventies en passant par le blues, la classic rock, le reggae, la country et la pop est à portée de main avec cette Krautster. Pour taper dans le metal, mieux vaudra ajouter une bonne pédale de disto à votre config, mais ça le fait.

JPEG - 34.2 ko

Le double est agressif, sonne haut et clair tout en charriant un lot de graillon conséquent on a donc à la fois de superbes attaques et une texture bien épaisse. La progressivité et l’efficacité des potards donne pas mal de latitude. On regretterait presque de ne pouvoir mixer les deux micros comme on veut, mais l’équilibre entre les deux est déjà tellement bien vu qu’on ne sait pas si on ferait mieux. Le simple Lollar est plus doux, plus rond, plus délicat il produit des sons clairs pleins de matière en toute douceur, c’est vraiment une excellente surprise. Pour autant les notes se détachent comme il se doit et le micro ne génère aucun buzz quand on monte le gain. Les crunchs de ce Gold Foil sont assez uniques avec toujours ce mélange de douceur et d’envoierie. Jouer avec en grosse sature est possible mais on perd un peu ce qui fait sa spécificité.

JPEG - 38.3 ko

Gros kif

Je me suis fait plaisir à jouer sur cette guitare en essayant ses nombreuses possibilités sonores elle est très simple d’utilisation mais c’est une vraie usine à sons car toutes les positions micros sont exploitables avec des potards efficaces et eux aussi exploitables tout au long de leur course. Le sustain incroyable incite à jouer, incite à chercher des sons avec toujours un grand confort de jeu

Photos : www.ten-guitars.de


Autres infos
  • Qualité de fabrication
  • Multiples sonorités
  • Sensations de jeu
  • Lollar Gold Foil
  • Efficacité de tous les réglages
  • Pas à la portée de toutes les bourses
  • Prix indicatif : 4 290 €
  • Distribution : Guitars Addicts

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Nik Huber Guitars
Numéro
GX75

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Alors ce salon ?

2.  Le NAMM ? Certains l’aiment show !

3.  Le killer de tuerie de la mort !

4.  Phasing

5.  De la relativité de ce que nous percevons


Dans la même rubrique

20/12/2016 – Une belle américaine

24/08/2016 – Jolie, Irréprochable, Lovable

22/08/2016 – La guitare à Ragnar

21/08/2016 – Douce et douze

26/06/2016 – Divine surprise