La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Dossiers » Un siècle de guitare » Les effets du siècle » L’avenir ?

L’avenir ?

D janvier 2000     H 19:01     A Judge Fredd    


agrandir

Quel sera l’avenir de l’amplification et des effets ? Vaste question car qui se lance dans de telles spéculations risque, dans dix ans, comme c’est la règle de ce genre d’exercice, de faire figure de visionnaire ou, au contraire, de parfait crétin. Rendez-vous dans dix ans donc...

Pour l’instant, ce qui domine, comme dans tous les secteurs d’activités, c’est l’irruption de l’informatique, la numérisation de la musique. On a vu les choses venir depuis les premiers delays numériques mais là ça s’accélère.

Virtualisation je vous dis...

Option haute

En partant de ce qui est déjà en cours, on peut parier que la frontière amplificateur/effet, qui s’estompe déjà, va disparaître. Entre les effets intégrés à des amplis et les sections préamplis intégrées à des multieffets on devrait arriver bientôt à ce que les appareils tout-en-un deviennent la norme et non plus l’exception. A plus long terme, on peut imaginer que les préamplis/multieffets qui sont d’ores et déjà en partie des ordinateurs dédiés (Pod etc.) intègrent de plus en plus de fonctions informatiques : la commande vocale pourrait par exemple remplacer une partie des boutons de réglage ou des switches des pédaliers.

L’accès internet, tel qu’on le voit déjà sur la console de jeu Dreamcast, pourrait ouvrir la voie dans un premier temps à la mise à jour des softs contenus dans votre appareil (c’est déjà fait), puis à des répétitions voire des enregistrements et des concerts sur le net. Avec la miniaturisation, ce préampli pourrait même tenir à la ceinture comme un vulgaire portable. Mieux, votre ampli et vos effets avec tous vos presets pourront tenir sur une carte. Vous vous rendez au local de répétition ou se trouve un lecteur de carte et hop vous avez vos sons dans la sono ou sur un baffle "ampli guitare", pareil pour les salles de concerts, votre autoradio ou votre frigo, vous pouvez vous brancher sur n’importe quel appareil (même un distibuteur de carte bleue ?) et avoir instantanément votre son.

Option basse

Le passage de l’an 2000 sonne le glas de la guitare électrique, de moins en moins de gens s’y intéressent au profit des boîtes électroniques, les industriels s’en détournent ou font faillite faute de s’être reconvertis à temps. Seuls quelques allumés passionnés continuent d’entretenir la flamme et font figure d’anciens combattants. Dur non ?

Option an 01

La nuit du nouvel an, le bug engendre pas mal de catastrophes, l’humanité s’entredéchire et sombre dans un nouvel âge de pierre. En explorant des souterrains dont les adultes lui ont interdit l’entrée, un enfant tombe sur un drôle d’objet ventru avec un bâton et une tête plate. Quand on touche les fils sur le bâton, il sort des sons... Rock n’ roll will never die ?

 

Mots-Clefs

Type d’article
Autres
Numéro
G&C 214

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Les Ball

2.  Tueuses en série !

3.  Le retour de la vengeance (1)

4.  Digitech remet les pendules à l’heure

5.  La tenue de l’accord


Dans la même rubrique

31/12/1999 – L’arrivée des effets numériques, les delay

31/12/1999 – Tremolo et vibrato sont dans un batô

31/12/1999 – La disto

31/12/1999 – Le VG-8 Roland

31/12/1999 – L’avenir ?