La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Judge Fredd au pays des merveilles

Dean Flyin V Michael Shenker Limited Edition

Judge Fredd au pays des merveilles

D 8 octobre 2006     H 17:57     A Judge Fredd    


agrandir

J’avais à faire chez Universal Guitars à Paris et, dès l’entrée, mon regard s’est posé sur cette... merveille ! Comment pouvais-je résister je vous le demande ? J’ai donc mis les mains sur la belle et ne l’ai lâchée que lorsque j’ai vaguement entendu quelqu’un dire : « Après tout, y a qu’à fermer le magasin en laissant le Judge à l’intérieur, on verra bien demain... »

Commençons par éliminer tout malentendu, il ne s’agit pas de la Shenker USA (qui elle porte le nom de Michael Shenker sur la crosse) mais bien de la Limited Edition produite à seulement 100 exemplaires dans le monde, la guitare testée portant le n°22/100 et la signature de M.S. peints à la main par Michael Shenker himself au dos de l’instrument.

Vive le noir et blanc !

Dean Michael Shenker Limited Edition (source Dean)

Vous l’aurez bien sûr tous deviné, la base de ce modèle signature est la Dean V, une guitare qui reprend la forme de la Flyin’V originelle, crosse en V comprise. Corps et manche sont en acajou, la touche, en ébène avec des repères rectangulaires en nacre. L’instrument est ceint d’un binding 7 plis (quand on sait le travail que ça représente, c’est une preuve indéniable de savoir-faire) autour du corps et de la tête. Le manche reçoit, lui, un binding plus classique. Le tout a été peint aux fameuses couleurs scorpionesques : noir et blanc qui se partagent la guitare dans le sens de la longueur. La séparation court tout autour de l’instrument, passant pile au milieu du dos du manche. La symétrie de la V renforce encore la dualité de cette finition. Le cache trussrod, lui aussi noir et blanc est inversé par rapport à la crosse, le logo lui-même se partageant entre noir et argent. Le concept se niche même dans les moindres détails, ainsi les potentiomètres blancs sur fond noir font écho à la moitié supérieure des micros noirs qui empiètent sur la partie blanche.

Bref, visuellement déjà, cette Dean est un vrai panard !

La guitare est bien entendu entièrement fabriquée aux USA dans le Custom Shop Dean. L’accastillage, entièrement chromé, se compose d’un cordier en V (les cordes rentrent par l’arrière, traversent le corps et ressortent par ce V), d’un chevalet de type Tune O Matic, de six Grover (pas les minis hein, les maousses), des deux attaches bandoulières (une au dos, une sous l’aile supérieure) et d’un cercle métallique supportant l’entrée jack. Là encore c’est la classe à tous les étages.

Michael Shenker
Michael Shenker

V : l’invasion a commencé

Comme souvent chez Dean, le dos du manche est en V, c’est à dire qu’on sent comme une arête arrondie en son milieu. Cela pourra sembler un poil déroutant à certains d’entre vous, mais je vous assure qu’au bout de cinq minutes on s’y habitue et on commence à ressentir l’extraordinaire confort que cela procure. Ce profil est à mon sens un des plus adapté au jeu « rock » au sens large : la main tourne autour du manche et le manche l’y aide.

Le sillet semble en graphite ou en une de ces matières qui aident les cordes à glisser sans entrave dans leur gorge, et c’est tant mieux car avec ce type de crosse, les cordes forment un angle assez prononcé derrière le sillet ce qui peut nuire à la tenue de l’accord avec un sillet de base.

La MS Limited Edition reçoit deux humbuckers Dean mis au point avec Michael Shenker. Chacun dispose d’un volume, la tonalité étant partagée. Tant qu’on se trouve par là, abordons le seul véritable reproche que je ferai à cette guitare : les potentiomètres sont disposés en triangle et lorsqu’on joue, on a les deux volumes en bas et la tonalité au-dessus. Perso, je trouve qu’elle gêne à cet emplacement et qu’il aurait mieux valu soit virer ce réglage, soit mettre les trois potard en ligne et le sélecteur de micros est un peu plus loin, comme sur la V Professionnal par exemple.

Jerry Cantrell et la Dean Michael Shenker
Jerry Cantrell et la Dean Michael Shenker

Bon c’est sûr jouer assis avec cette rape vous donne autant l’air d’un crétin qu’elle vous donne la classe une fois debout. Donc je me suis mis debout... parce que j’préfère avoir la classe que l’air d’un crétin. Et vous ? Reprenons... en position classe donc... cette Dean est super bien équilibrée, pas trop lourde mais d’un poids rassurant. Le manche tombe juste sous la main, la guitare et ses extrémités qui se perdent sur les côtés de votre champ de vision vous donnent l’impression de piloter un avion. C’est géant !

La tête dans les étoiles

La sensation se renforce encore dès qu’on allume l’ampli (un Krank Revolution pour l’occasion), cette V est une vraie fusée. En son clair, la MS sonne très pur, très bois, elle a un sustain naturel impressionnant, des graves ronds et costauds et beaucoup de brillance. Elle produit de très très beaux sons clairs sur toutes les positions, d’autant qu’en jouant sur les volumes on nuance comme on veut sa couleur. Les vibrations parcourent la main gauche, le bras droit, le ventre, ça circule sévère. Les micros servent la lutherie au mieux.

Avec une base pareille, je ne vous surprendrai pas si je vous dis qu’en son saturé ça fuse de tous les côtés ; les larsens naissent sans effort et sont pleins de musicalité on n’est pas au pays des niveaux de sortie démesurés, l’équilibre et le raffinement sont de mise. C’est un vrai feu d’artifice. Dean et Shenker ont vraiment fait un superbe travail sur les micros, qui, là encore, se marient à merveille avec la lutherie. Et ce n’est pas parce que le Michael a fait toute sa carrière dans le hard-rock (Scorpion, UFO, MSG...) que sa Dean est cantonnée à ce type de zique. Bien au contraire, sa générosité sonore et la qualité de son électronique en font l’arme idéale pour tout ce qui va du blues au thrash en passant par le rock et boogie rock. D’ailleurs devinez qui empoigne sur ce modèle de temps à autres sur scène ? Jerry Cantrell (ex Alice In Chains).

Ah ! Ah ! Ah oui vraiment cette guitare est bonne enfant !

Vous l’aurez compris je suis tombé sous le charme de cet instrument à la fois classique et atypique, très connoté et généreux, extrême et chaleureux. A l’arrivée on n’est pas loin de l’arme fatale. Même que si j’avais des thunes...

Allez, vous prendrez bien un p’tit sample pour la route. J’avais fait quelque chose de plus complet mais j’enregistre avec un Walkman MD et un p’tit micro stéréo Sony placé pas trop loin de l’ampli. Pis ce jour-là, le voisin d’Universal Guitars f’sait du bricolage avec sa grosse perceuse Black et d’équerre et il m’a (presque) tout pourrifié mon enregistrement. Enfin ça donne quand même une idée.

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

dean michael shenker

Autres infos
  • Finition de tuerie
  • Sensations de jeu extraordinaires
  • Micros à la fois authentiques et équilibrés
  • V neck super agréable
  • Caractère exclusif 
  • Répartition des réglages volumes/tonalité pas très pratique
  • Tous ces euros... que j’ai pas...
  • Prix indicatif : 3 990 € TTC env.
  • Distribution : Willow’s

Portfolio

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Musiciens/Groupes
Michael Shenker
Marques
Dean

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Où il peut être avantageux d’avoir un gros doigt pour jouer de la guitare

2.  Corps mince, son gras

3.  Born under a good sign

4.  Une vraie petite teigne !

5.  Un Greta pour ta tegra ?


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache