La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Le Krank-mitaine

Krank Revolution

Le Krank-mitaine

D octobre 2006     H 00:31     A Judge Fredd    


agrandir

Le Revolution c’est un peu le vaisseau amiral chez Krank, entre le Chadwick, 50w, plus classique et le Krankenstein, plus radical.

Nous voici donc face à un imposant stack 100 watts qui a de la gueule : gros tolex noir avec cornières noires, grille métallique noire percée de trous circulaires et à l’arrière une barre métallique noire, percée elle aussi protègeant les lampes. Le baffle, équipé de quatre 12 pouces Eminence V12 Legend bénéficie du même traitement et reçoit deux solides poignées métalliques noires sur les côtés. Il est surdimensionné pour favoriser le rendu des basses. La qualité est au rendez-vous à tous les niveaux, matériaux, assemblage, finition rien n’est laissé au hasard, tout est propre. La bête inspire confiance et respect.

Tête

Le Revolution offre deux canaux, Kleer (clair) et Krank (saturé), dotés chacun d’une égalisation trois bandes. Le Kleer dispose d’un volume, tandis que le Krank est équipé d’un drive et de DEUX masters !! Tous les potards sont en métal cerclés d’un bague de plastique et se montrent très doux, très précis à manipuler. Un footswitch permet de passer d’un canal à l’autre et/ou de changer de master sur le canal Krank. On bénéficie donc d’un boost instantané d’une simple pression du pied pour choruser par exemple. La connectique arrière comprend une sortie ligne, deux sorties HP accompagnées d’un sélecteur d’impédance 4/8/16 ohms, une insertion d’effets et une prise pour le footswitch

Outre les quatre 12AX7 Electro Harmonix Premium en préamplification on trouve quatre 5881 Sovtek Premium en puissance. Ce dernier choix confime la filiation US de l’engin : les 5881 sont des versions militaires des 6L6 (lampes utilisées par Fender) et elles équipent, entre autres, certains amplis Mesa/Boogie On ne s’étonnera donc pas que le canal Kleen sonne rond et pêchu, à la Fender, dans le premier tiers de la course du volume. Lorsqu’on pousse au-delà, ça « krunche » avec entrain. Sur ce canal l’action du réglage de basses n’est pas flagrante, l’ampli délivrant dès le départ des basses rondes et présentes grâce à son baffle, on se concentrera sur les mids et les aigus pour sculpter le son.

Baffle

Que le grand Krank me kroque !

Sur le canal Kank, il est assez difficile d’obtenir une saturation légère (de type Marshall) sauf à baisser le volume sur la guitare ou à baisser (un peu trop) le master de l’ampli. Malgré l’argumentaire officiel Krank selon lequel le Revolution est un ampli polyvalent, à l’usage on comprend que son rayon d’action se situe plutôt du côté des gros barbares velus. En témoigne d’ailleurs la liste des groupes ayant adopté les amplis de la marque : feu Dimebag Darrell, Shadows Falls, Prong, Gwar, Dope, Fear Factory, Kataklysm, A Perfect Murder, et autres enfants modèles...

La puissance, les taux de saturation et de compression sont plus que conséquents, avec une pointe de raideur, 5881 obligent. Un réglage mérite éloges et attention, le Sweep, sorte de frequency notch filter, grâce auquel on va non seulement privilégier certains groupes de fréquences, mais le faire en complète interaction avec l’égalisation trois bandes et la Presence. Cela nous propulse aux commandes d’une redoutable machine à tailler le graoûh, maximise et le rayon d’action de l’ampli, et la possibilité pour chacun de le mettre à sa main. Personnellement, j’ai trouvé mon bonheur dans le deuxième quart de la course du potentiomètre.

Signalons encore que sur les deux canaux, le rendu général du Revolution change énormément suivant la guitare qui l’attaque tout en s’en montrant très respectueux. Lors des essais chez Universal Guitars, c’est la belle Dean Michael Shenker Signature qui s’est le mieux mariée à la bête, le niveau de sortie de ses micros étant bien étalonné.

Si vous êtes gros métalleux (au sens très très large du terme) doté d’un gros porte-monnaie et que vous habitez une grosse maison isolée, essayez-le. Vous allez « kranker » c’est sûr !

Quelques samples glanés sur le web :

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

krank revolution surfclean
krank revolution StainedKrank
krank revolution loGain
krank revolution heavystaccriff
krank revolution rta

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
100 W Lampes Stack
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Krank
Numéro
GX17

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Riff Machine

2.  Vox Cry Baby

3.  La tenue de l’accord

4.  (12 x R)3

5.  Fille de Strato


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy