La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Préamps/Préamps-Multifx » Lifting de printemps

Digitech GSP 2101 Artist

Lifting de printemps

D février 1997     H 04:34     A Judge Fredd    


agrandir

Les progrès en matière d’électronique sont si rapides qu’un an et demi c’est souvent l’âge du lifting pour certains appareils. Cette fois c’est le GSP2101 de Digitech qui s’y colle avec un update tout récent.

L’appareil est un rack deux unités aux dehors banals : écran LCD vert, LED en tous genre, touches de fonction, deux pavés de douze touches, encodeur, bref peu ou pas de différences physiques avec la précédente version. C’est que la nouveauté est à l’intérieur. Le GSP 2101 combinait déjà un préampli à lampes (deux 12AX7) et un multieffet de qualité alignant reverbs, delays, samplers, choruses, flanges, pitch shifters, égaliseurs, noise gates, phasers, tremolos, panners, wahs automatiques ou non, whammy, sur 100 presets usines et 100 utilisateurs. Le 2101 Artist offre quarante presets supplémentaires concoctés par des artistes (justement) tels que Vai, Lynch, Saraceno, Gambale, Batten, TM Stevens, Steve Stevens, j’en passe et des aussi bons. Côté effets Digitech a rajouté un harmoniseur intelligent, qui demande (justement) une certaine intelligence de la part de son utilisateur, un accordeur plus performant, quelques nouveaux modules d’effets (variation sur la whammy et les harmoniseurs principalement) ainsi que dix nouveaux simulateurs de HP.

Digitech GSP 2101 Artist

L’Artist est très convivial même si on aimerait de temps à autre bénéficier d’un écran plus large faisant apparaître plus d’infos en même temps. Tout se fait logiquement et sans douleur pourvu qu’on passe cinq minutes à comprendre l’organisation interne, fort logique (justement) de l’appareil. Les presets se modifient aisément, les modules se manipulent sans rechigner, on est guidé par la machine tout en gardant une certaine liberté d’action. Côté performances, Digitech annonce la couleur en définissant son bébé comme "Studio Tube Préamp/Processor". Et c’est bien de cela qu’il s’agit : malgré les tubes, les simulateurs de HP et les multiples EQ, le GSP 2101 me semble trop clinique pour être utilisé en scène autrement que pour des sons clairs, crunchs ou la saturation dite "californienne". En (home) studio, en revanche, sa richesse le rend précieux, son rendu pouvant être réchauffé plus facilement.

En gros si vous avez aimé la version précédente du GSP 2101, l’Artist vous comblera en cela qu’il propose encore plus. Par contre si vous êtes réfractaire à ce type d’appareil, l’Artist n’est pas encore celui qui vous fera changer d’avis.


Autres infos
  • Plus riche que la version précédente.
  • Manips parfois longues mais toujours simples et logiques
  • Saturations manquant un peu de naturel.
  • Mériterait un écran plus large
  • Prix indicatif : 9 350 F TTC env
  • Distribution : SMI

 

Mots-Clefs

Effets
Multieffets
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Digitech
Numéro
G&C 182
Type d’effet
Rack

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  50 ou 100 watts ?

2.  They call me Tremellow Yellow

3.  Audiences de Février 2000

4.  Judge Fredd au pays des merveilles

5.  J’osais même pas en rêver, Custom 77 l’a fait !


Dans la même rubrique

20/10/2008 – L’anti prise de ouch

20/12/2007 – Nées pour faire du dégât !

20/12/2007 – Vox in a box

20/10/2007 – Est-ce que le shimilimilimblick... y tient dans la main ?

31/01/2001 – Encore un produit intelligent