La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Effets/Multieffets » A nous les petites danoises !

Carl Martin Heavy Drive et The Fuzz

A nous les petites danoises !

D juillet 1999     H 21:27     A Judge Fredd    


agrandir

Carl Martin, marque danoise dont nous avions déjà pu apprécier les réalisations, sort coup sur coup deux machine à graoûh, la Heavy Drive et la polyvalente The Fuzz.

Heavy Drive

La Heavy Drive rappellant par sa taille et son format les TC Electronics fonctionne sur pile ou secteur. Elle est dotée de quatre réglages : Gain, Level, Attack et Edge. Le réglage d’attaques doit être maintenu dans le dernier quart de sa course si l’on veut une réponse normale. On peut ensuite le descendre pour obtenir des attaques moins précises, moins tranchantes, plus muds. Le réglage Edge amène des fréquences aiguës dans la saturation. La pédale n’est pas extrêmement convaincante lorsqu’il s’agit de produire toute la saturation à elle seule. En effet, passé le point milieu du réglage de gain, elle accroche même lorsqu’on ne joue pas. Par contre, en saturation de complément, destinée à renforcer une saturation d’ampli, elle se montre vraiment à son avantage. C’est d’autant plus vrai, que ses réglages Attack et Edge permettent alors des changements de couleur intéressants ce qui sera très appréciable en scène. Cette pédale, que son nom dessert un peu, présente des réglages originaux pour une approche un peu différente de la saturation.

Une fuzz royale

The Fuzz

Comme beaucoup de pédales de la marque, la fuzz Carl Martin est une grosse boite noire assez haute, et comprenant sa propre alimentation. La fabrication est top comme il se doit pour une pédale danoise, la pédale semble indestructible et possède un nlarge patin antidérapant. Le switch de mise en/hors service se montre à la fois doux et efficace, il est accompagné d’une LED de mise en fonction . On retrouve les réglages habituels de gain et de niveau, agrémentés ici d’un Deep et d’un High, sorte d’égaliseur paramétrique, complétés par une égalisation trois bandes, basses, mids, aigus. Cela autorise de nombreuses variations de couleur, et l’on se ballade de fuzz graves et sourdes, cotonneuses, jusqu’à des choses très radicales, très aiguës, très agressives. Les réglages Deep et High permettent d’obtenir quasi instantanément des changements drastiques, que l’on peut ensuite affiner grâce à l’égalisation trois bandes. Les larsens sont là, le sustain aussi dans une moindre mesure, ce dernier point étant à relativiser suivant la guitare et l’ampli employé. De plus, on constate, quels que soient les niveaux et les réglages de saturation, que la pédale ne produit aucun souffle, aucun bruit résiduel lorsqu’on s’arrête de jouer. Cette Carl Martin se révèle donc un choix alternatif crédible face aux autres fuzz du marché. Son égalisation pléthorique et sa fabrication sans reproche lui permettront sans doute d’emporter pas mal de suffrages.

Encore une fois, Carl Martin fait la preuve de son savoir-faire avec un overdrive original et une fuzz poyvalente et efficace.


Autres infos
  • Fabrication top niveau
  • Switch de mise en service à la fois doux et robuste
  • Aucun bruit de fond (fuzz)
  • Alimentation interne (fuzz)
  • Large patin antidérapant
  • Un peu haute (fuzz)
  • Accroche avec des taux de saturation trop poussés (overdrive)
  • Prix indicatif :
    • Heavy Drive 845 F TTC env.
    • The Fuzz 1 495 F TTC env.
  • Distribution : Musico

 

Mots-Clefs

Effets
Distorsion Fuzz
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Carl Martin
Numéro
G&C 209
Type d’effet
Pédale

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  50 ou 100 watts ?

2.  They call me Tremellow Yellow

3.  Audiences de Février 2000

4.  Judge Fredd au pays des merveilles

5.  J’osais même pas en rêver, Custom 77 l’a fait !


Dans la même rubrique

23/04/2015 – La fuzz de 007

21/04/2015 – Parce qu’on n’est pas des moutons

22/12/2014 – I’ve got the six, gimme your nine !

27/10/2014 – Souveraine

21/06/2014 – Wacko Tango