La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Sans passion

Ibanez RG270DX

Sans passion

D octobre 1996     H 00:34     A Judge Fredd    


agrandir

Ce modèle, de fabrication coréenne, est la version luxe de la RG270, modèle d’entrée de la gamme RG, série qui s’adresse aux métallistes virtuoses et autres aliens.

Autrement dit c’est le haut du bas de gamme. Les améliorations ont surtout bénéficié au manche, Wizard II d’une pièce d’érable, vissé en quatre points, qui se voit doté d’un binding et de repères dents de requin. A part cela, on retrouve l’esthétique habituelle de la série RG, corps stratoïde en tilleul d’Amérique, jonction corps manche (18ème case) adoucie, touche vingt-quatre cases, vibrato à blocage sous licence Floyd etc.

Ibanez RG270DX

Dès la prise en main, les petits plus de la DX se font sentir : le binding associé aux frettes jumbo et au caractère plan de la touche offrent de bonnes sensations de glisse, le dos du manche parachevant le confort de jeu. Comme à l’accoutumée, c’est l’idéal pour le jeu virtuose, le tapping et toutes ces sortes de choses. C’est tant mieux, car le reste de l’instrument est moins irréprochable. Le vibrato coréen offre des prestations discutables, car même s’il tient relativement bien l’accord, ses fine-tuners, de par leur usinage, ne sont ni doux ni réguliers et il arrive (un comble) qu’ils soient moins précis dans l’accordage que des mécaniques à bain d’huile standard. Dommage. La configuration micros comprend deux doubles et un simple Powersound, routés via un sélecteur cinq positions, un volume et une tonalité. Les deux doubles produisent d’honnêtes sons saturés, larsènent avec application, mais sont un peu grossiers pour les sons clairs. Qu’à cela ne tienne les deux positions intermédiaires, fines, brillantes et réussies, sont là pour ça, en revanche elles ne tiennent pas la forte saturation : trop fines. Le micro milieu seul, n’est guère convaincant comme c’est souvent le cas dans ce type de configuration. Au long de sa course, le volume rajoute surtout de la saturation et assez peu de niveau. Rien de rédhibitoire, rien de transcendant non plus.

Bref, la RG270DX est une guitare agréable à jouer, honnête, avec de belles sonorités en positions intermédiaires et un vibrato perfectible. Elle existe en noir ou vert métallisé, et conviendra à ceux qui n’ont pas les moyens d’acquérir les modèles plus huppés de la gamme.


Autres infos
  • Sensations offertes par le manche
  • Positions intermédiaires
  • Vibrato moyen
  • Sans grande surprise
  • Prix indicatif : 3 590 F TTC env.
  • Distribution : TIP

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Ibanez
Numéro
G&C 178

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Block en Stock

2.  La vraie fille de Leo

3.  Groooooooowl !

4.  Heptode le Grand

5.  Audiences de Novembre 2000


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache