La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Les lampes ont du mouron à se faire...

Line 6 Flextone

Les lampes ont du mouron à se faire...

D novembre 1998     H 12:56     A Judge Fredd    


agrandir

Un look à l’ancienne façon Vox/Fender n’exclut pas une technologie de pointe, c’est ce que prouve avec brio le Flextone de Line 6 qui fait partie de cette nouvelle génération des amplis numériques à modélisation.

On le savait, on se le disait mais on ne pensait pas que cela arriverait si vite : si la technologie numérique continue d’évoluer à vitesse accélérée, ce qui est fort probable, les lampes vont avoir affaire à une véritable et dangereuse concurrence. Pour l’instant elle conservent encore l’avantage en terme de chaleur et d’authenticité mais jusqu’à quand ?

Comme pour rassurer l’acheteur potentiel, effrayé à l’idée de confier son précieux son de guitare à une technologie toute neuve, Line 6 a doté le Flextone d’un look des plus classiques. Le panneau de commandes, rouge, se trouve à l’arrière de l’engin, l’avant s’ornant d’un logo chromé et d’une toile chinée soulignée d’un liseré crème. Sur le dessus, deux évents, plus esthétiques qu’autre chose, encadrent la large poignée et un petit médaillon arborant le nom de l’ampli et sa puissance. Le vinyle est beau et bien posé, protégé par quatre cornières tandis que les patins assurent une bonne stabilité à l’ensemble. L’arrière ouvert laisse apparaître un 12" Eminence spécialement optimisé pour Line 6. Bref, la fabrication et la finition du Flextone ne souffrent aucun reproche, on est proche de la perfection.

Seize en un

L’argument massue de cet ampli c’est la polyvalence. On pense bien sûr au Johnson Millenium, récemment testé dans nos colonnes par le sieur Dietsch, mais le Flextone possède sur celui-ci l’avantage d’une grande simplicité d’utilisation. Son fonctionnement ressemble plus à celui d’un ampli qu’à celui d’un multieffets et on est rapidement sinon immédiatement opérationnel.

A l’intérieur, cohabitent un ampli et un multieffet. Côté ampli on retrouve les réglages habituels : drive, volume, master, égalisation trois bandes et reverb, plus.... un rotocontacteur) à seize positions permettant de choisir le type d’ampli que vous désirez émuler. Le choix est vaste et les cibles précises, jugez plutôt :

Line6 Flextone II Plus
  • Jazz Clean : 1987 Roland JC-120
  • Small Tweed : 1952 Fender Wide panel Deluxe 
  • Tweed Blues : 1959 Fender Bassman
  • Black Panel : 1964 Fender Blackface Deluxe
  • Modern Class A : 1996 Matchless Chieftain 
  • British Class A : 1961 Vox AC15
  • British Blues : 1965 Marshall JTM45 
  • British Classic : 1968 Marshall Plexi 
  • British Hi Gain : 1986 Marshall JCM 800
  • Rectified : 1994 Mesa Boogie Dual Rectifier 
  • Modern Hi Gain : 1989 Soldano Slo
  • Quatre sons repris de l’AX2 Model (haut de gamme Line 6) : AX2 Clean, AX2 Crunch, AX2 Drive, AX2 Layer 
  • Fuzz Boxes : Arbiter Fuzz Face Octave Box

Le Flextone est plutôt impressionnant. On parcourt toute l’histoire de l’amplification guitare. On regrette juste le poil de compression en trop sur les sons Class A. Les sons d’obédience Fender sont très bien restitués, notamment ceux qui imitent les Deluxe et le Bassman. Les sons Hi gain qu’il viennent de Grande Bretagne ou des Etats Unis sont très réussis, ainsi que la Fuzz. En gros, les deux tiers des sons de base sont intéressants et exploitables, à condition de positionner le master au moins au tiers de sa puissance. Sans oublier qu’ensuite vous disposez de l’attirail habituel de réglages vous permettant de modifier ces sons de base à votre convenance avec une remarquable efficacité de l’égalisation. Le 12" Eminence se montre à son affaire sauf sur certains sons (fuzz par ex.) si on pousse les basses au delà de la moitié de leur course. Cela étant, vu l’efficacité de ce réglage, on n’a en général pas besoin de le pousser outre mesure.

Ah les preuves d’effets !

Ce n’est pas tout puisqu’à droite un autre rotocontacteur seize positions vous attend dédié lui aux effets de la section multieffets : Tremolo, Chorus, Flanger, Rotary Speaker (Leslie), Delay et Compresseur plus des combinaisons des effets précités et une position bypass. Deux réglages complètent la panoplie, Effect Tweak pour ajuster le taux ou le volume de l’effet et Tap Tempo pour déterminer le temps de delay ou la vitesse des effets de modulation par deux impulsions sur le bouton. Cette simplicité de mise en oeuvre est hautement appréciable et ne nuit aucunement aux performances des effets, qui ont été pensé très guitare. C’est ainsi que le tremolo par exemple devient progressivement plus haché à mesure que vous en augmentez la vitesse, ce qui correspond très bien à l’usage habituel que font les guitaristes de cet effet (lent et doux ou rapide et haché). De plus rien ne vous empêche de positionner d’autre effets avant l’ampli ou dans sa boucle !

Mieux encore, une fois que vous avez trouvé le son idéal vous pouvez le stocker toujours aussi simplement, dans une des quatre mémoires de l’ampli avec tous ses réglages, volume, égalisation effets etc. Cela donne donc cinq sons immédiatement dispos sur scène (4 mémoires plus le son fait manuellement). Imaginez-vous sur scène avec un son de base et la possibilité d’appeler quatre sons spécifiques pour un titre en son clair ou un chorus avec moult delay ou... Et si jamais en jouant vous vous aperceviez que le son rappelé n’est pas assez fort ou contient trop de basses pour l’endroit ou vous jouez vous pouvez agir directement sur les réglages comme avec un ampli normal. C’est d’ailleurs la seule limite de ce genre d’ampli, l’utilisateur doit apprendre à maîtriser les différences de son, d’égalisation et de volume engendrés par la polyvalence de l’engin et c’est tout un art.

Notons encore la présence d’une prise casque très performante que j’ai utilisée avec bonheur comme sortie ligne pour des enregistrements en "direct to disk", et d’une prise pédalier. Il en existe deux modèles : le FB4, simple, rappel des mémoires au pied et tap tempo, et le Floor Board qui lui vous offre en plus une wah façon Vox, le contrôle du volume, la mise en/hors service individuelle des effets, 24 mémoires de plus, un accordeur et n’en jetez plus la cour est pleine. Nous aurons l’occasion d’en reparler bientôt, puisque nous devrions tester la version stack du Flextone avec le Floor Board. Signalons encore l’existence de deux autres modèles : le Flextone Duo un 2x50w équipé de deux 10" et le Flextone Plus qui devient stéréo aussitôt qu’on lui branche une extension.

Est-ce que vous le méritez ?

A la finale, un ampli idéal pour jouer comme session man ou dans plusieurs groupes différents, idéal pour pratiquer à la maison ou enregistrer à trois du mat’ sans déranger les voisins, pas encombrant, pas lourd, idéal quoi... On pourra toujours reprocher au Flextone un côté un poil froid, une composante légèrement chimique qui ressort sur certains sons, mais il ne faut pas pinailler : le Flextone est d’ores et déjà supérieur aux trois quart des amplis à transistors du marché et à pas mal d’ampli à lampes moyenne gamme. Son rapport prestations prix (n’oublions pas la présence d’effets numériques) en fait un concurrent ultra sérieux, pour qui recherche avant tout la polyvalence sans prise de tête. Calculez vous même : un ampli 5 canaux + un delay tap tempo + un tremolo + un chorus/flanger + un compresseur + un simulateur de Leslie, ça fait combien ? Alors s’il vous plaît donnez-lui une chance : essayez-le !


Autres infos
  • Impressionnant de versatilité
  • Etonnante simplicité d’emploi
  • Beaux sons, beaux effets
  • Tap Tempo
  • Mémoires
  • Look et fabrication
  • Tout est pensé pour la guitare et le guitariste
  • Un peu trop de compression sur les attaques de certains sons Clean
  • Prix indicatif : 6 700 F TTC env.
  • Distribution : Musikengro

 

Mots-Clefs

Effets
Multieffets
Amplis/Préamplis
75 W A modélisation Combo
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Line 6
Numéro
G&C 201

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Audiences de Décembre 1999

2.  La nouvelle Kisstare

3.  Bis repetita

4.  Nos ancêtres les Gull Wah...

5.  Les guitares samplées


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy