La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Dossiers » Mémento du guitariste » Amplification » L’ampli de puissance

L’ampli de puissance

D 1998     H 17:54     A Judge Fredd    


agrandir

Comme son nom l’indique, c’est le maillon de la chaîne qui va générer la puissance nécessaire à l’attaque du haut-parleur à partir du signal délivré par le préampli.

Damping sur un Traynor MKIII

Intégré dans un ampli guitare il peut fonctionner de trois manières différentes : constamment à plein régime (amplis Fender, beaucoup de vieux Marshall), à une puissance variable s’ils sont dotés d’un master volume (Marshall JCM 900 ainsi que la plupart des stacks modernes) ce qui autorise une forte saturation à bas volume, soit les deux modes de fonctionnement au choix comme sur certains amplis Matchless. La présence, qui ajoute aigu et tranchant au son, a longtemps été le seul autre réglage disponible agissant sur l’ampli de puissance. D’autres existent maintenant comme le Damping, étouffoir à aigus, et autres réglages renforçant les basses ou jouant sur la bande passante de l’ampli (Cut Matchless, Depth et Voicing VHT).

Switches triode/pentode et Simul Class/ClassA d'un MKIV

Sur les amplis de puissance à lampes, on a la possibilité d’agir sur le fonctionnement d’icelles, soit en les faisant travailler de manière différente par variation de leur alimentation (Groove Tubes Solo 75), ou en ne mettant à contribution qu’une partie des composants de chaque lampe (position "triode" sur un sélecteur pentode/triode), ou bien les deux (Boogie Mark IV). Certains amplis autorisent, eux, la mise hors circuit de la moitié de leurs lampes ce qui fait chuter la puissance dans la même proportion (Matchless SC-30), d’autres possèdent un atténuateur de puissance à deux ou trois positions (Carvin XV112), ou ajustable par potentiomètre (Ampeg série VL).

VHT Twenty One Hundred

Plus radical encore, le changement du type des lampes de puissance possible sur de plus en plus d’appareils, pour modifier puissance et couleur de façon plus ou moins notable suivant les cas. Comme pour les préamplis, les systèmes modulaires ont favorisé l’apparition d’amplis de puissance rackables sur un nombre d’U variable. Ces appareils, souvent stéréos, se retrouvent chez la plupart des fabricants d’amplification, certains, comme le Marshall 9200, étant de véritables chef-d’oeuvres esthétiques.

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
Ampli de puissance
Numéro
Memento

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Marshall 100W

2.  Finlandia

3.  Blazing, badass and beautiful

4.  Galerie photo

5.  Super car !


Dans la même rubrique

30/11/1997 – L’ampli de puissance

30/11/1997 – Le préampli

30/11/1997 – Lampes, transistors, hybrides

30/11/1997 – Le(s) haut(s)-parleur(s)

30/11/1997 – Les plus