La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Dossiers » Mémento du guitariste » Effets » Egaliseurs

Egalisation et filtrage

Egaliseurs

D 1998     H 00:32     A Judge Fredd    


agrandir

Egaliser un son consiste à augmenter ou diminuer le niveau d’une fréquence ou d’un groupe de fréquences (bande) ­centrées autour de l’une d’elles.

L’égalisation de type Baxendall est la plus courante : elle comporte trois réglages, basses, médiums et aigus, minorant les dites fréquences dans la première moitié de leur course, les amplifiant dans la deuxième. Certains appareils n’en comportent que deux (amplis Orange ou Fender Vibroverb canal normal) d’autres en affichent quatre, séparant bas et hauts médiums, pour affiner encore l’intervention sur ces fréquences particulièrement stratégiques concernant la guitare. Sur beaucoup de vieux amplis les réglages d’égalisation sont très interactifs, ouvrant la porte à des ajustement subtils.

MXR Kerry King Ten Band EQ

L’égaliseur graphique fonctionne grosso modo sur le même principe que le précédent si ce n’est qu’il segmente votre son en bandes de fréquences plus étroites donc plus ciblées et plus nombreuses. Chaque bande se voit affecter un potentiomètre linéaire doté en son milieu d’un point zéro, cranté. On va donc pouvoir augmenter ou réduire le niveau de chaque bande de plus ou moins n décibels (entre 10 et 15 dB le plus souvent). Cela permet d’agir plus précisément mais peut aussi être source de confusion si le nombre de bandes est trop élevé. On peut considérer que cinq à sept bandes bien étagées d’environ 80 Hz à quelques 6 kHz suffisent pour égaliser un son de guitare. On trouve ce type d’égaliseur en pédale (Boss GE-7), en rack (Rane FME 15), intégré à des amplis ou à des multieffets.

Les réglages du PQ-3B égaliseur paramétrique pour basse
Les réglages du PQ-3B
égaliseur paramétrique pour basse

Hérité des tables de mixage l’égaliseur paramétrique autorise une action plus pointue encore, puisque portant sur une fréquence donnée et non plus sur une bande de fréquences. Le choix se fait au moyen d’un potentiomètre libellé "fréquence", on la coupe ou la booste avec le réglage de niveau. Les deux réglages sont souvent regroupés (potentiomètre double). Sur certains appareils, on peut élargir la bande affectée autour de la fréquence choisie grâce au réglage "bandwidth". Disponibles en pédales et en rack (Boss PQ-4 et Pq-50), intégrés à certaines pédales de disto ou à certains amplis (Peavey), notamment pour le réglage des médiums. Ces égaliseurs sont extrêmement efficaces, provoquant des changements de couleur radicaux. Au cours des années, les fabricants ont proposé divers dispositifs, tels les rotocontacteurs dont chaque position correspond à un préréglage de l’ensemble de l’égalisation (Matchless), ou des seuls médiums, ou de la bande de fréquences médium favorisée, et des switches ou potentiomètres push-pull pour décaler la fréquence de centrage des médiums ou des aigus (notch, edge, mid boost, bright etc.).

 

Mots-Clefs

Effets
Egaliseur
Numéro
Memento

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  La vie en Colorsound 3/3

2.  La strat qui te découpe à la hache hache

3.  Audiences de Décembre 2000

4.  Il tient parole

5.  La même en plus « simples »


Dans la même rubrique

30/11/1997 – Overdrive/distorsion/fuzz

30/11/1997 – Jam Man

30/11/1997 – Talk Box

30/11/1997 – Leslie/Rotovibe

30/11/1997 – Panoramique