La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Dossiers » Mémento du guitariste » Effets » Compresseur/limiteur/expanseur

Effets jouant sur le grain, le niveau ou la dynamique

Compresseur/limiteur/expanseur

D 1998     H 00:32     A Judge Fredd    


agrandir

La vie d’un son se joue en trois temps : attaque, résonance, déclin.

Le compresseur, en réduisant son niveau lorsqu’il est trop puissant (attaque), et en le gonflant quand il est trop faible (déclin), maintient le signal à un volume quasi constant jusqu’à son arrêt. On peut donc parler de nivellement du son, mais attention cela ne veut absolument pas dire qu’un compresseur augmente le sustain de votre instrument. Votre note a toujours la même durée, elle est simplement plus forte pendant plus longtemps. Cette confusion est principalement dûe au fait que bien souvent, on couple une disto avec le compresseur, le travail de ce dernier favorisant un larsen sur la note elle-même (à la Santana ou à la Gary Moore) et non sur ses harmoniques, et là on peut parler d’augmentation du sustain généré par la conjonction des deux pédales.

Berhinger MXD 2600

On utilisera avec profit le compresseur en studio sur des rythmiques demandant une grande régularité‚ dans l’attaque, cocottes hard ou arpèges. Attention au réglage du taux de compression : trop fort il présente l’inconvénient de gommer toute nuance dans votre jeu, et de signaler sa mise en marche (il y a toujours un infime temps de retard entre l’ arrivée du signal et le déclenchement de l’appareil) de façon trop ostentatoire. Les réglages les plus courants agissent sur le niveau de sortie, le taux de compression (général ou séparé attaques/sustain), accompagnés parfois d’un réglage de tonalité‚ corrigeant les éventuelles altérations dues à la compression (Boss CS-3).

On trouve des compresseurs en pédale (MXR Dyna Comp), en rack (Bheringer). Le limiteur, lui, se contente de réduire les niveaux dépassant un certain seuil, c’est à dire la moitié‚ du travail d’un compresseur. L’expanseur se charge du reste : il gonfle les signaux trop faible. On le trouve souvent couplé à un noise-gate auquel il permet de ne pas couper les notes trop abruptement. Difficile de se procurer ces deux effets sous forme de pédale même s’il en a existé (MXR Limiter) ; on les trouvera plus souvent intégrés dans des multieffets. Notons cependant qu’on peut les émuler à partir d’un compresseur proposant des réglages séparés de taux de compression, en compressant soit l’attaque (limiteur), soit le "sustain" (expanseur).

Portfolio

  • MXR Dynacomp

 

Mots-Clefs

Effets
Compresseur
Numéro
Memento

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Audiences de Juillet/Août 2000

2.  Pratique et bien pensé

3.  Le chorus

4.  Boîte à cra-cra

5.  Custom up your Lâg


Dans la même rubrique

30/11/1997 – Overdrive/distorsion/fuzz

30/11/1997 – Jam Man

30/11/1997 – Talk Box

30/11/1997 – Leslie/Rotovibe

30/11/1997 – Panoramique