La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Effets/Multieffets » Un quasi sans faute

Danelectro Daddy’O

Un quasi sans faute

D juin 1997     H 19:27     A Judge Fredd    


agrandir

Danelectro is back, avec des pédales "made in China" fleurant bon les fifties ricaines. La Daddy’O, dédiée à la saturation, combine avec bonheur look, ergonomie, performances et économie.

D’entrée, chapeau pour l’esthétique plus que réussie de cette série de pédales qui se marie à merveille avec les teintes de la Daddy’O, sérigraphie marron sur fond ivoire. Ensuite, bravo pour le haut degré de finition et de fabrication. Lourdes et massives, les Danelectro sont dotées d’un épais patin antidérapant et ne présentent aucun problème de stabilité. Leur angle a été calculé par un partisan du moindre effort (merci gars !) : il suffit de soulever négligemment la pointe du pied d’environ 3cm, pour se trouver au-dessus de l’interrupteur circulaire, plat et si doux à enfoncer que ça en deviendrait presque voluptueux... Le logement de la pile, qui s’ouvre d’un doigt, est un modèle de maintien (tapis de mousse, montants latéraux) et laisse suffisamment de place à vos doigts pour évoluer. L’effet accepte également une alimentation externe 9V à la norme Boss dont la prise est située à l’avant, entre l’entrée instrument et la sortie ampli.

Les cinq réglages, overdrive, volume et égalisation trois bandes, ainsi que la LED témoin se nichent au creux d’une dépression semi-circulaire. La place étant comptée, les gros doigts seront un peu à la peine en cas de changement rapides et précis de réglages. Le volume permet soit de booster le son lorsqu’on enclenche l’effet soit au contraire d’augmenter le taux de saturation sans changement de niveau. Cela dit, c’est dans la deuxième moitié de sa course qu’il met la patate. Les rapports overdrive/volume sont ceux du couple gain/master d’un ampli. Le grain de la saturation est naturel et chaleureux, sauf bien sûr si vous vous ingéniez à le rendre acide via l’égalisation. Le réglage d’aigu est très doué pour cela et mieux vaut le mettre à zéro lorsqu’on joue sur le micro aigu, le réglage de médiums suffisant amplement à travailler les aigus de la guitare. Le réglage de graves se montre joufflu et de bonne tenue, quant à celui des médiums, ils est décisif comme il se doit.

La Daddy’O est capable de nombreuses saturations différentes, toujours musicales, rappelant des sons d’amplis et au vu de son rapport qualité/prix, vous avez tout intérêt à l’essayer.


Autres infos
  • Qualité de fabrication
  • Ergonomie
  • Qualité des prestations
  • Efficacité de l’égalisation
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Les potars sont un peu serrés
  • Prix indicatif : 560 F TTC env.
  • Distribution : MSD

 

Mots-Clefs

Effets
Overdrive
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Danelectro
Numéro
G&C 186 Guide d’achat 1997
Type d’effet
Pédale

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Block en Stock

2.  La vraie fille de Leo

3.  Groooooooowl !

4.  Heptode le Grand

5.  Audiences de Novembre 2000


Dans la même rubrique

23/04/2015 – La fuzz de 007

21/04/2015 – Parce qu’on n’est pas des moutons

22/12/2014 – I’ve got the six, gimme your nine !

27/10/2014 – Souveraine

21/06/2014 – Wacko Tango