La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Divers » Elixir de jouvence

Elixir Nanoweb Antirust

Elixir de jouvence

D 20 avril 2008     H 11:34     A Judge Fredd    


agrandir

A force d’entendre tout et n’importe quoi sur les cordes Elixir, un test grandeur nature s’imposait. A l’arrivée, force est de reconnaître qu’il y a plus de raisons de les essayer que de les ignorer, même si elles peuvent sembler un peu chères au départ.

On s’est tous un jour, et malgré le soin et l’amour qu’on porte à notre instrument, retrouvé soit avec des cordes empesées d’un bon paquet de crasse, soit avec des cordes rincées au bout de deux heures de répé ou de concert. Il faut dire qu’elles sont soumises à rude épreuve nos cordes : non seulement on les gratte, on les frappe et on les tire, mais en plus on les couvre d’une sueur plus ou moins abondante et acide (donc corrosive) qui s’agglomère avec bouts de peau microscopiques, poussières, graisses, dépôts nicotiniques etc. C’est encore plus patent sur les cordes filetées (Mi La Ré et pour les jeux aux tirants les plus élevés, Sol), car tous ces dépôts trouvent refuge dans les rainures du filetage. Du coup, la corde vibre moins longtemps, entraînant perte de sustain et son plus terne.

Elixir Nanoweb Antirust

Polyweb et Nanoweb

C’est là qu’intervient Elixir. Dans un premier temps, la marque invente le Polyweb un revêtement sur les cordes filées qui empêche la crasse de se fixer dans les interstices. Bon ok, mais certains guitaristes regrettent d’une part un feeling un peu spécial sous les doigts et, d’autre part, les cordes aiguës ne diffèrent pas de celles de jeux standards. Du coup, même ceux qui ne trouvent pas le Polyweb dérangeant, font remarquer que les cordes aiguës durent moins longtemps que les graves, ce qui est dommage. Elixir remet l’ouvrage sur le métier et met au point un revêtement beaucoup plus fin, le Nanoweb. Avec lui, le feeling sous les doigts est beaucoup plus proche de celui d’une corde habituelle, quasiment le même à vrai dire si l’on excepte une glisse nettement supérieure. Mieux, la marque sort ses jeux Anti-Rust dont les cordes non filées sont en acier antirouille.

Alors précisons bien que nous ne parlons ici que des jeux électriques Nanoweb, Anti-Rust. Le test a consisté à monter des 009/046, des 010/046 et des 010/052 sur plusieurs guitares et à les observer sur une durée de deux mois et demi. Les 009/046 ont été montées sur deux guitares similaires, l’une restant en permanence hors de son étui, l’autre étant rangée à chaque fois que j’arrêtais d’en jouer.

A l’installation et ce pour tous les jeux, on est frappé par la brillance et le punch des Elixir. Côté stabilisation de l’accord, on est au niveau des meilleurs jeux de cordes du marché. On constate de plus une glisse supérieure, surtout sur les cordes graves. On met d’ailleurs quelques minutes à s’y habituer. Une fois branché on retrouve le claquant et la brillance entrevus à vide, ça sonne très bien, j’ai juste au à baisser un peu la presence par rapport à mes réglages habituels. A ce stade donc , rien de mieux ou de moins bien qu’une autre marque, les Elixir ont leur personnalité, comme les D’addario, les Dean Markley ou les cordes de tout autre marque peuvent avoir les leurs. Et là c’est affaire de goût, chacun préfère les unes ou les autres.

Endurance à toute épreuve

Mais là où ça devient spécial, c’est qu’au bout d’une semaine, on reprend les deux guitares en 009/046 et on ne constate aucune différence de rendu entre la guitare qui a dormi en étui et celle qui a passé sept jours à l’air libre. Au bout de quinze jours, je compare avec un de mes jeux habituels monté au même moment sur une troisième guitare et je constate que si celui-ci a perdu de sa superbe, les Elixir n’ont elles quasiment pas bougé. Au bout d’un mois, idem, ça sonne toujours aussi bien, disons que l’oreille ne perçoit pas la différence. Franchement, j’en suis à deux mois et demi au moment où j’écris ces lignes : elles sonnent toujours comme des cordes neuves et mieux elles tiennent toujours très bien l’accord.

Bref, ce test grandeur nature a mis en relief une longévité unique, une très bonne glisse et l’aptitude des Elixir à rester propres et stables dans le temps. Face à tant d’avantages objectifs, la seule chose qui pourrait me retenir de les adopter définitivement en toute occasion est complètement subjective : ces cordes bousculent mes habitudes. J’ai coutume de trouver qu’au bout de quelques heures de jeu mes cordes atteignent leur rendement optimum, qu’elles le gardent un temps plus ou moins long, avant de dégénérer inexorablement. Or là, ben le rendement optimum c’est tout de suite et je ne retrouve pas ce cycle auquel je suis habitué. Mais comme je ne suis pas totalement fossilisé, ni crétin, je pense adopter les Elixir, à la maison d’abord, histoire de me faire une idée sur une durée plus longue et quelque chose me dit que je pourrais bien m’y convertir définitivement.

Voilà, j’ai essayé d’écrire et de décrire cet essai de la manière la plus honnête possible, aussi je ne vous dirai pas : « Jetez vos cordes et jouez sur Elixir » car je sais à quel point c’est un choix qui relève presque de l’intime pour beaucoup d’entre nous, mais donnez-leur une chance, faites l’essai sans a priori, car après tout, vous ne risquez rien, sinon de changer vos cordes moins souvent.

Petit edit d’octobre 2008 : ben finalement je les ai adoptées pour la plupart de mes guitares. Ca ne me revient pas plus cher que des cordes normales car je casse très peu de cordes et le surcoût à l’achat est compensé par la longévité. Le truc c’est que, quand vous y avez goûté sur une gratte, vous avez du mal à faire machine arrière, surtout à cause de la glisse supérieure des Elixir qui augmente vraiment le plaisir de jeu. Voilà voilà...


Autres infos
  • Longévité incroyable
  • Punch et brillance
  • Meilleure glisse
  • Evite les dépôts sur la touche
  • Prix un poil élevé mais comme elles durent plus longtemps...
  • Pourront paraître déroutantes
  • Prix indicatif : 18,50 €
  • Distribution : la boite noire du musicien

 

Mots-Clefs

Type d’article
Banc d’essai
Marques
Elixir
Numéro
GX26
Accessoires
Cordes

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Les Amplis Fender

2.  Elles sont là, et elles rigolent pas !

3.  Audiences de Novembre 1999

4.  Et un... et deux... et trois micros !

5.  Mettez-vous au vert


Dans la même rubrique

27/04/2015 – La quadrature du cercle

28/12/2014 – Kill Kill Kill !!!

25/10/2014 – Exhaustive

25/10/2014 – Very good devices, for Shure !

21/08/2014 – Fidèle et discret