La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Les EL84 à l’honneur

Marshall JCM 2000 DSL 201

Les EL84 à l’honneur

D mai 1999     H 22:08     A Judge Fredd    


agrandir

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, la série JCM 2000 a progressivement remplacé la JCM 900. Le DSL 201 (Dual Super Lead 20W, un HP) présente avec son compère 401 la particularité d’être architecturé autour de deux EL84, lampes mises à l’honneur par le Vox AC30.

Marshall DSL-201

Niveau fabrication, et même si on retrouve les canons de l’esthétique Marshall, on constate une montée de la qualité avec notamment les deux grilles arrière très robustes. Le DSL inspire confiance et sa fabrication ne souffre d’aucun à peu près. Comme tous les Dual, il possède deux canaux entièrement indépendants, un Clean (LED verte) nanti d’un gain et d’une égalisation trois bandes et un Overdrive (LED rouge) qui dispose en plus d’un volume. Suivent trois réglages communs, le Mix de la boucle d’effets, le taux de reverb et le volume général. La commutation se fait soit manuellement, soit par le footswitch (fourni) qui lui aussi semble plus costaud que ses prédécesseurs de par son boîtier métallique et son robuste interrupteur. Qualité encore pour le HP, un Celestion G 12 E 50. À l’arrière sont regroupées la sortie HP (20 W sous 16 ohms), que vous pourrez éventuellement connecter à un autre HP que celui de l’ampli, une sortie Direct Inject avec émulateur de HP, idéale pour l’enregistrement en ligne directe, le départ et le retour de la boucle d’effets et l’entrée footswitch.

Le rapport poids/puissance du DSL est intéressant. En effet, c’est un 20 W qui a du coffre et on n’est pas loin de certains 40 W de la concurrence. Les basses notamment sont bien rondes et puissantes, c’est étonnant vu la taille de l’engin... Le canal Clean délivre des sons clairs très convaincants et l’on retrouve là les caractéristiques des EL84, même si on reste dans la galaxie Marshall. Les sons crunch du même canal sont également remarquables. On n’a pas à pousser les basses au delà de la moitié pour qu’elles sonnent, les deux autres réglages d’égalisation possèdent eux aussi une bonne marge, ce qui laisse de la réserve. Le canal overdrive se montre lui aussi capable de sons crunchs sympathiques. II suffit pour cela de laisser le Drive à 2 et de pousser le volume à 6, ainsi que le master. D’une manière générale, il est d’ailleurs préférable pour obtenir le meilleur rendement de l’ampli de pousser le master au moins à 6 et on peut aller tranquille jusqu’à 8. L’appareil développe alors tout son coffre et le petit filet suraigu propre au EL84 se montre beaucoup moins présent. En son très saturé, l’ampli se comporte également très bien, même s’il n’est pas vraiment destiné au thrash. Le DSL 201 possède beaucoup d’atouts sonores et une richesse qui demande un peu de recherche. II allie puissance, rondeur, coffre et sonorités variées, tout cela en alignant un haut niveau de fabrication.


Autres infos
  • Look traditionnel.
  • Bon niveau de fabrication.
  • Sonorités variées.
  • Grilles solides à l’arrière.
  • Footswitch de bon aloi.
  • Relativement léger.
  • Rien si on aime les EL84.
  • Prix indicatif : 4 490 F TTC env.
  • Distribution : Gaffarel Distribution

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
20 W Combo Lampes
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Marshall
Numéro
G&C 207

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Pour vos pieds ? Palmer !

2.  L’osmose

3.  Big Gun !

4.  C’est L K’on Veut !

5.  HP Simulator


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy