La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Le grand frère

Mesa Boogie Transatlantic TA30

Le grand frère

D 21 août 2011     H 19:16     A Judge Fredd    


agrandir

Le succès du TA15 est tel que Mesa a décidé de surfer sur la wave transatlantique avec un 100W le Royal Atlantic et le TA30, objet de ce test, qui reprend lui la recette originale avec une dose de muscles supplémentaire.

Esthétiquement, on reprend le look du TA15 avec une espèce de gros écusson métallique qui sert aussi de grille de ventilation, placée en plein milieu sur le dessus de l’ampli, qui déborde sur l’avant de l’appareil et reçoit une plaque métallique au nom de la marque. C’est très classe, solide et beau. Le reste de l’ampli est à l’avenant avec des coins façon cuir, une toile gris chiné à l’avant, une découpe HP aux angles arrondis qui renvoie aux années 50/60, là encore une esthétique impeccable et maîtrisée, on applaudit. Cerise sur le gâteau, une rangée de LED bleues illumine l’intérieur façon rencontre du 3e type, et même si c’est en train de devenir la tarte à la crème du moment chez les fabricants d’amplis, on apprécie, car sur le TA30, ça reste de bon goût.

Revue de détail

Le panneau des commandes débute avec deux entrées, instrument et footswich (fourni), puis vient le premier canal qui regroupe volume, égalistion deux bandes (graves/aigus) taux de reverb, un switch pour rendre actives la boucle d’effet et la reverb, et un master qui se tire et devient un Cut, sorte de présence inversée qui coupe les aigus au fur et à mesure qu’on le pousse. Dans ce cas de figure, on n’a évidemment plus de Master.

TA-30 Combo

Entre les deux canaux, on trouve 5 switches : celui du milieu permet de passer d’un canal à l’autre et en position milieu, il laisse la main au footswitch. Les deux switches du dessous ajustent la puissance de chacun des deux canaux soit 15W (2xEL84 en class A), 30 (4xEL84 en class A) ou 40W (Dynapower) au choix et donc indépendamment pour chaque canal. Les deux du haut servent pour les modes : Normal/Top Boost sur le premier canal et Tweed, H1 et H2 sur le second. Ce second canal comporte, outre le même miniswitch pour activer la boucle et la reverb, un gain qui se tire et devient un boost poru des saturations encore plus prononcées, une égalisation deux bandes, taux de reverb et master. On termine avec les deux inters de Power et Standby.

A l’intérieur c’est la foire aux lampes avec 6x12AX7 implantées horizontalement et 4xEL84 réparties de chaque côté d’un petit transfo. Sur la grille des lampes de puissance, un ventilateur aide à dissiper la chaleur engendrée par tout ce petit monde et de chaque côté des EL84 on trouve les deux transfos principaux : alim et sortie. Une entrée pour un footswitch dédié à la reverb, une sortie 8 ohms, deux sorties 4 ohms, ainsi que le Send et le Return de la boucle sont situés sous la tête à l’arrière. Le tout est mis en voix par un 12 pouces Black Shadow 8 ohms spécialement fabriqué pour Mesa par Celestion.

Au fond de l’ébénisterie niche une reverb à ressorts, bien à l’abri dans sa housse simili cuir, ainsi qu’un petit sac en tissu, sur la paroi, pour ranger le footswitch, plus un jack pour le brancher. Le tout est bien massif, bien campé sur ses gros patins, handmade in the USA, no problemo, on branche et on y va.

Allers retours

On le sait la série Transatlantic tire son nom du fait qu’elle cherche à regrouper des sons de typés américains et anglais, c’est à cela que servent les modes. Sur le canal 1 le mode Normal est celui d’un Vox AC versant son clair, tandis que le mode Top Boost renvoie clairement à l’AC30 côté machine à cruncher. Perso, je suis fan du mode Top Boost qui arrive à recréer ces situations ou d’un coup de médiator plus appuyé, on bascule dans un début de saturation, ou, au contraire, en réduisant le volume de la guitare on retrouve un son clair de bon aloi. En Top Boost, on est plus corpulent, on crunche et on sature même en bout de course, avec de la dynamqiue et du claquant. Le mode Normal est sympa pour des sons clairs amples, surtout quand on est en 40W, qui peuvent cruncher en poussant l’ampli. On doit alors baisser les basses qui sont très présentes et gratifiantes en son clair, mais un peu envahissantes en son crunch.

Sur le canal 2, le mode Tweed se réfère clairement aux sons clairs des amplis de Leo F. avec des clairs et des crunchs un peu moins creusés que sur le Normal du 1, tandis que le H1 louche sur ceux de Jim M. et que le H2 s’inspire des Rectifier maison. Le Tweed est royal pour le blues ou les rythmiques countrysantes, ça n’étonnera personne. Le H1 est bien sûr mon préféré et rappelle suffisamment les Marshall. Les crunchs sont convaincant et, en saturax, les graves restent tights et les aigus arrachent bien. Bon, on est un peu limité par l’architecture 1x12 du combo qui manque un peu de souffle sur les saturations mais d’une part, on a des sorties HP supplémentaires et, d’autre part, l’ampli existe aussi en version 2x12 et en tête seule. On ne s’étonnera pas que le H2 soit ce qu’il y a de plus proche de l’original, avec des possibilité carrément "metal lourd" qui, bien sûr, demanderont elles aussi au minimum un bon 2x12 pour donner leur pleine mesure.

D’une manière générale, on préfèrera jouer en 40W pour la scène et réserver les autres niveaux pour enregistrer ou jouer chez soi. Cela dit, on peut aussi opter pour les puissances moindres afin de changer le rendu d’un mode, car même si le caractère de base reste inchangé, on peut avoir plus d’harmoniques, plus de punch ou un son plus lissé suivant la puissance choisie. Ca reste assez puissant dans l’ensemble, même en 15W mais, heureusement, on a les master pour faire la nique aux voisins ;-) La reverb est belle mais beaucoup trop présente, voire envahissante, dès la première graduation, ça peut être agréable sur certains sons clairs mais limite un peu son intérêt. Dommage.

Prêt à embarquer ?

Si vous aimiez le TA15 vous vous retrouverez très bien avec ce TA30, avec plus de puissance, plus de headroom, plus de possibilités plus d’ampleur dans le son, du claquant et le côté pratique du combo si vous optez pour le modèle testé ici.

 


Autres infos
  • Tout ce qui vous a plus dans le TA15 est là
  • Côté pratique du combo
  • Esthétique et fabrication soignées
  • Pas mal de puissance sous le pied
  • Prix peu démocratique
  • Trop de reverb tout de suite
  • Prix indicatif : 2 520 €
  • Distribution : laboitenoiredumusicien.com

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
30 W Combo Lampes
Type d’article
Vidéo
Marques
Mesa/Boogie
Numéro
GX46

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Block en Stock

2.  La vraie fille de Leo

3.  Groooooooowl !

4.  Heptode le Grand

5.  Audiences de Novembre 2000


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy