La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Royal !

Mesa/Boogie Royal Atlantic RA-100 Combo

Royal !

D 22 octobre 2011     H 19:02     A Judge Fredd    


agrandir

La success story Transatlantic se poursuit avec l’arrivée en France de son porte-drapeau le Royal Atlantic, certainement l’un des meilleurs 100W que la marque ait produit. Simple, efficace, c’est l’anti-usine à gaz.

Comme d’habitude la fabrication (handmade in the USA) est on ne peut plus soignée, les matériaux sont beaux et choisis, tout est massif (oui l’ampli pèse une âne mort) et respire la qualité. Comme d’habitude, tous les accessoires sont fournis, roulettes, housse, câbles divers et footswitch. Comme d’habitude, ce dernier est logé dans une petite pochette fixée sur une des parois verticales de l’ampli et comme d’habitude, l’ouverture arrière de l’ampli a été calculée si « finement » qu’on passe cinq minutes avant de pouvoir extraire ledit footswitch de l’intérieur du combo, sans aucun espoir de pouvoir jamais le remettre dans sa pochette. Bon voilà, c’était un peu long mais c’est le seul réel reproche que j’ai à faire au Royal Atlantic, alors je me suis un peu étendu.

RA-100 Combo

Deux mais Trois

L’ampli est un trois canaux, Clean Lo et Hi, dont deux Lo et Hi partagent le même réglage de gain et la même égalisation. En gros, selon le fabricant, le Clean reprend toutes les caractéristiques d’un ampli américain tandis que le Hi-Lo tend lui vers l’Angleterre en mode vintage classique (Lo) ou hi gain (Hi). Le Royal Atlantic a donc bien sa place dans cette gamme transocéanique et, vous l’aurez compris, il s’agit d’un ampli très rock comme en atteste la relative simplicité des ses panneaux avant et arrière s’agissant d’un Mesa Boogie.
A l’avant donc, on commence par une entrée instrument et une première prise pour le footswitch ; puis viennent un mini sélecteur manuel des canaux avec trois LED témoins, les réglages de la section Hi-Lo, gain et EQ trois bandes communs, Master-Lo et Master-Hi. On continue avec le gain l’EQ trois bandes et le master du canal Clean. Une jolie lampe pilote violette est positionnée entre le sélecteur de mise en/hors service du Channel Assignable Multi-Soak et les switches Standby et Power. Ce dernier possède deux positions : 50 et 100W.

Multi Soak 

A l’arrière, on trouve donc trois potards à cinq positions partie visible du Channel Assignable Multi-Soak, un atténuateur de puissance pouvant aller de 3 à 100W et ce, indépendamment sur chacun des trois canaux. On a ensuite : un inter jouant sur la vitesse du ventilateur intégré, les Send et Return de la boucle d’effets qui, signalons-le est mise automatiquement hors-jeu (hard bypass) dès lors qu’on n’y connecte rien, les réglages dédiés à la reverb qui elle aussi peut être complètement bypassée, la deuxième prise footswitch (si on préfère le brancher à l’arrière), un sélecteur de Bias selon qu’on aura choisi des EL34 ou des 6L6, deux sorties HP dont l’une est occupée par la prise des HP internes (deux Celestion spécialement fabriqués pour Mesa Boogie) avec sélecteur d’impédance 4 ou 8 ohms et une sortie Slave avec réglage de niveau.

Le RA-100 m’a « scotcher »

Le tout est drivé par 6x12AX7 (plus une 12AT7 pour la reverb) en préamplification et 4xEL34 en puissance. Sur le canal Clean, ce qui frappe dès les premières notes c’est la beauté, la clarté et la profondeur des sons délivrés, c’est très "american classic" qui commence par un F, voyez... Ce n’est pas la première fois que Mesa joue sur ce terrain mais là, ça atteint des sommets parce que le RA-100 a du coffre (headroom) et nous sort des basses de toute beauté qui bénéficient elles aussi de la netteté des attaques, les mids sont super musicaux où qu’on les place et les aigus savent mettre en valeur aussi bien les simples que les doubles bobinages. Une réussite. Ça crunche joliment aux alentours de la moitié de la course du gain, l’ampli répond instantanément aux sollicitations de la main droite, c’est top ! La reverb est elle aussi magnifique et sait enrober les cleans de belle manière.
En mode Lo, on crunche/sature à la Vox avec une grosse gniaque, des attaques qui restent bien nettes et tranchantes sur micro aigu et prennent soin de la rondeur des micros graves. C’est déjà très plaisant et en poussant le gain on arrive à des saturations confortables. Mais ce qui est encore plus bluffant c’est qu’en passant en mode Hi on garde la même qualité de son mais on gagne en en graisse en corpulence ça devient nettement plus dense tout en restant parfaitement intelligible et précis. On frappe aux portes du metal sans les franchir pour autant.

Les trois canaux combinés à l’option 50/100W et au Multi Soak donnent à cet ampli un énorme potentiel dans le domaine blues/rock/hard. Simple, beau, efficace, le RA-100 est assurément Royal.


Autres infos
  • Ampli de grande classe
  • Ça sonne !
  • Couvre tous les besoins blues/rock/hard-rock
  • Puissance très modulable
  • Simplicité d’emploi
  • Très belle facture
  • Rangement du footswitch kafkaïen
  • Poids
  • Prix indicatif : 3 050 €
  • Distribution : laboitenoiredumusicien.com

Portfolio

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
100 W Combo Lampes
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Marques
Mesa/Boogie
Numéro
GX47

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Cinq wahs

2.  Combos musclés

3.  Surfin’ USA

4.  Le Tremolo Show

5.  Le Boogie MkI


Dans la même rubrique

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy

17/12/2013 – L’osmose

24/10/2013 – Gimme five !