La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Tatoo you

Jackson Tatoo JJ4

Tatoo you

D septembre 2000     H 00:17     A Judge Fredd    


agrandir

Voici un instrument que l’on est bien content de voir arriver sur le marché français. Cela faisait un moment qu’on guettait la version américaine de cette guitare et c’est finalement la version Professional Serie, des Jackson fabriquées au Japon avec le plus grand soin, qui nous est proposée.

Le modèle testé est dit Tatoo à cause des motifs façon tatouage tribal peints sur son corps en aulne. Celui ci reprend la forme connue, et ô combien confortable d’une Les Paul Double Cutaway, avec des cornes légèrement plus longues et des dimensions peut être un peu plus modestes. On retrouve donc les mêmes sensations du point de vue de l’équilibre, la guitare pouvant être portée haut ou bas avec la même stabilité. La grosse différence par rapport à une Gibson, une PRS ou une Hamer vient du manche, en érable, qui est vissé en quatre points et non collé. Cela ne pose guère de problème sauf dans le jeu sur les deux dernières cases où le talon, un poil épais, empêche la paume de la main gauche de s’aligner avec les doigts, ce qui peut s’avérer inconfortable pour les petites mains. Sinon, le manche est plutôt fin, avec un profil qui tend vers le V vers le sillet, et va s’aplatissant au fur et à mesure qu’on progresse vers les aigus. II est donc très ergonomique et agréable, d’autant que sa touche, en palissandre, dépassant légèrement au dessus du corps (22e case oblige), est équipée de frettes jumbo qui facilitent la glisse.

Les cordes traversent le corps comme sur une Telecaster par exemple, puis passent par dessus un chevalet de type Tune O’ Matic. On note le soin apporté à la fabrication de l’instrument, tout est bien ajusté, les frettes sont bien posées, bien finies, bref tout va bien. Côté esthétique, la crosse est grafittée et le logo Jackson semble avoir été posé par un spécialiste des lettres anonymes. À vide, la JJ4 sonne bien, possède un bon sustain naturel et tient parfaitement l’accord même si on la maltraite un peu, grâce à six mécaniques maison à bain d’huile. L’action n’est pas trop haute, ce qui renforce encore le sentiment de confort, particulièrement dans le jeu en accords.

JJ4

Duncan à tous les étages

La JJ4 est équipée de deux doubles Duncan Design entourés de tours de micros métalliques chromés du plus bel effet. Ils sont routés via un volume, une tonalité et un sélecteur trois positions. Cerise sur le gâteau, la guitare reçoit LE BOUTON BLEU façon bouton de flipper. Appuyez dessus et le son est coupé, relâchez le, le son revient. Voilà de quoi trouver des séquences sauce techno, surtout que le système se montre très fiable et très réactif. Couplez le avec un delay et là... c’est Byzance.

Les micros Duncan Design, qui n’étaient déjà pas mauvais, ont fait de nets progrès : ils délivrent un son à la fois puissant mais sans excès et suffisamment flexible pour convenir à toutes sortes de configurations. On a un vrai micro grave et un vrai micro aigu. La JJ4 est extrêmement à l’aise sur les rythmiques en son crunch, saturé et très saturé, les sons clairs sont moins convaincants mais demeurent de très bonne qualité. En chorus, ses micros font merveille mais attention, ce n’est pas une guitare destinée aux guitar virtuosos de salon ; mieux vaut donc se muscler les doigts et privilégier l’efficacité plutôt que la poudre aux yeux.

Voici donc une guitare très rock, au sens large et noble du terme dont le prix, un poil élevé, ne doit surtout pas cacher les nombreuses qualités.


Autres infos
  • Belle et bien faite.
  • Le bouton bleu qui tue.
  • Micros Duncan Design de mieux en mieux.
  • Confort de leu.
  • Un petit poil chère.
  • Prix indicatif : 6 250 F TTC env.
  • Distribution : Camac

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Jackson
Numéro
G&C 221

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Audiences d’Avril 2000

2.  Belle et bonne

3.  Universo Loureiro

4.  Hamer : The Story

5.  Que pour les frenchies


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache