La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Effets/Multieffets » Surfin’ USA

Soldano Surf Box

Surfin’ USA

D septembre 1996     H 23:54     A Judge Fredd    


agrandir

Quand Mike Soldano décide de revisiter les concepts de la reverb, du tremolo et du vibrato à lampes, cela s’appelle la Surf Box et ça tue. Emules des Shadows et des Fabulous Thunderbirds, à vos marques, prêts ? Partez !

Autant vous prévenir tout de suite, l’engin n’est pas à la portée de toutes les bourses, et même l’argent ne suffira pas puisqu’il s’agit d’une série limitée de 100 appareils, le modèle testé étant le sixième de la série. Eh les mecs, j’ai touché la sixième Surf Box avec mes mains à moi ! Aaaargh !

Anatomie de la planche

La Surf Box est d’abord un petit bijou esthétique à la structure bien pensée : le rack 2U 19" à fond blanc est enchâssé dans une ébénisterie recouverte d’un magnifique vinyle vert émeraude façon peau de serpent. Chaque coin est bardé de métal et l’ensemble repose sur quatre patins caoutchouc. On a donc la possibilité de désolidariser la Surf Box de son ébénisterie pour l’intégrer à un rack, pas bête hein ?

La face avant, outre une sérigraphie vert euh... lagon évocatrice des paradis du Pacifique, aligne un superbe pilote bleu taillé façon rubis, un inter de mise sous tension, ainsi qu’une section Pulse-O-Trem comprenant un réglage de vitesse des deux effets et deux potentiomètres crantés à douze positions (de 0 à 11), l’un pour le vibrato, l’autre pour le tremelo (sic). Suit la section Reverberation, comprenant les trois réglages que l’on trouvait sur les unités Fender de l’époque : mix (dry/wet), tone (tonalité de l’effet) et dwell (profondeur de la reverb). On trouve également une entrée guitare (-20dB) et une sortie, à utiliser si vous placez l’effet entre la guitare et l’ampli.

Soldano Surf Box

Vous préférez le brancher dans votre insertion ? Rendez-vous à l’arrière où vous trouverez une entrée et une sortie ligne (+4db), la prise footswitch au format DIN cinq broches, l’embase secteur, le logement du fusible et la signature manuscrite du maître. L’immaculé footswitch en tôle emboutie, baptisé Surf Command, possède une prise DIN sur son flanc droit et trois switches accompagnés de leurs lampes témoin respectives. L’un commande la section Pulse-O-Trem, l’autre la section Reverberation, le troisième bypasse l’effet et,bizarrement, s’illumine quand l’effet est en fonction, restant éteint lorsqu’il est bypassé. Seul inconvénient : n’étant pas doté de patins caoutchouc il y a fort à parier qu’il glissera sur certaines scènes, un comble pour un accessoire de surf.

A l’intérieur, tout est à lampe. On trouve donc cinq 12AX7 et une EL84 destinée au pilotage de la reverb, cette dernière étant une Accutronics à six ressorts. Le tremolo et le vibrato sont indépendants l’un de l’autre. Pour le premier, on emploie une photorésistance VTL5C1, composant moulé d’environ un centimètre cube contenant une LED et une photorésistance dont la résistance varie suivant la lumière qu’elle reçoit, ce qui permet de créer des chutes de niveau. Pour le vibrato, on a affaire à un oscillateur RC, combinaison résistance/condensateur qui détermine la fréquence de l’oscillation, donc celle du vibrato.

Dès les premières notes on se rend compte que la Surf Box est un effet à savourer. La reverb, d’une grande beauté, se tient même avec des réglages de profondeur poussés, le Tone amenant une richesse de timbres conséquente, le Mix permettant de jouer finement sur la présence de l’effet. Côté Pulse-O-Trem, les possibilités sont nombreuses, puisqu’outre le réglage de vitesse et les onze positions dont chaque effet dispose pour intensifier son rendu, il est possible de les combiner, ce qui ouvre un troisième champ de possibilités. Enfin, l’interaction Reverb/Pulse-O-Trem est exemplaire : les effets se fondent l’un dans l’autre au point que l’on ne saurait dire si le tremolo est reverbéré ou la reverb tremolisée. C’est inextricable et c’est tant mieux. Les réglages sont pleinement exploitables tout au long de leur course et tous se combinent harmonieusement de telle sorte qu’on n’a jamais à minorer tel ou tel parce qu’on pousse tel ou tel autre. La différence de rendu selon qu’on branche la Surf frontalement ou en insert est infime pour ne pas dire inexistante. Cela réjouira les possesseurs de vieux amplis dépourvus d’insertion comme ceux d’amplis plus modernes qui auront une entière liberté de choix.

Surfin’USA

La Surf Box est un effet d’exception tant par sa présentation que par ses performances. Elle remet à l’honneur des sons de légende tout en vous faisant bénéficier de composants modernes de qualité gages d’une bonne fiabilité. Son seul défaut : l’élitisme. Mais il y a fort à parier qu’après cette série limitée, mister Soldano réédite l’exploit avec un modèle plus démocratique.


Autres infos
  • Le look
  • Les superbes performances
  • Réglages pleinement exploitables et effets totalement interactifs
  • Authenticité et chaleur
  • Le prix
  • Prix indicatif : 14 587 F TTC env.
  • Distribution : M.I.D.I.

 

Mots-Clefs

Effets
Reverb
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Soldano
Numéro
G&C 177
Type d’effet
Lampe

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Vibrator le retour

2.  Bonne année 2007 !

3.  Chérie j’ai craqué sur les Jones !!

4.  La tenue de l’accord

5.  Plus micro que la Micro


Dans la même rubrique

23/04/2015 – La fuzz de 007

21/04/2015 – Parce qu’on n’est pas des moutons

22/12/2014 – I’ve got the six, gimme your nine !

27/10/2014 – Souveraine

21/06/2014 – Wacko Tango