La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Reportages » Salons » Paris 2006 » Guitares

Salon de la musique de Paris 2006

Guitares

D 8 octobre 2006     H 17:55     A Judge Fredd    


agrandir

De tout, absolument de tout, partout ! C’est la fête ! Vive les formes zarbis, les couleurs délires et les Signature series ! Beaucoup de choix donc, à boire et à manger forcément, mais franchement moi qui ai galéré à la fin des années 80 pour trouver des guitares qui étaient autre chose que des strats deux simples un double, ben j’peux vous dire que ça fait du bien ! Je regrette juste certains prix parfois...

Vous noterez des absences dans ce compte-rendu car :

  1. toutes les marques n’étaient pas présentes à ce salon
  2. je n’ai pas le don d’ubiquité
  3. sur certains stands il était très dur de trouver un interlocuteur
  4. j’attends encore des réponses à certains de mes mails

Mme BC Rich
Mme BC Rich, toujours pêchue

BC Rich
La marque préférée des métalleux tendance “zombie de la crypte” annonçait tout d’abord un retour bienvenu, celui de la Mockingbird NJ Classic ; le modèle phare de la marque à ses débuts, et deux nouveautés plus techniques, NeckThru et l’Invisibolt. Neck Thru c’est tendance, ça consiste en un manche qui court tout le long de l’instrument. Cela concourt à la bonne circulation des vibrations, donc à ramener du sustain et de la corpulence ; accessoirement, ça montre aussi le savoir-faire du fabricant. BC Rich décline donc cinq modèles de sa gamme (Mockingbird, Flyin’ JR.V, Beast, Warlock et Zombie) en version Neck Thru de 720 à 790 €. L’Invisibolt est une réelle innovation que seule BC Rich propose. Comme souvent, pas trop d’explications, on sait seulemenjt que c’est une nouvelle méthode d’assemblage qui ne se rapproche d ’aucune des trois que nous connaissons (mache collé, vissé, conducteur) censée garantir un sustain impressionnant et une jonction corps/manche plus fine et plus confortable en main. Vivement les tests. Trois modèles Warlock, Flyin’ JR.V et Beast sont dispo en version Invisibolt de 600 à 660 €.

Brian Moore Guitars
Elles sont désormais distribuées par Guitar Distribution, du très haut de gamme orienté technologie avec par exemple des guitares intégrant l’USB.

Daisy Rock
La marque, créée il y a cinq ans aux US, arrive en France avec ce concept unique : faire des guitares pour les filles. On trouve donc des guitares électriques, acoustiques et des basses avec des looks très « Barbie » aux couleurs fashion et flashy qui plaisent aussi aux graçons paraît-il. Plus fines, moins grandes, plus légères, elles gardent de réelles qualités instrumentales. La marque propose aussi plein d’accessoires, des tshirts, des sacs etc.

Les Dean à Dimebag

Dean
Le stand Willow’s présentait tous les modèles 2006 inspirés par Dimebag Darrell, la Dean From Hell (reproduction de la Cowboy From Hell Guitar dudit Dimebag), l’explosion Razorback, la Dixie Rebel et la Dimeblade, un sacré plateau. En fabrication coréenne, Dean réédite la Cadillac, en gros un mélange de Les Paul et d’Explorer, une superbe guitare qu’on est heureux de voir renaître. On la retrouve ainsi que la V et la Z en finition Black Gold : une base connue (série 79), table en érable, finition gris translucide et accastillage doré. Les micros sont des Seymour Duncan en majorité. Compter pour une Dean coréenne de 180 € à 1400 €.

Duesenberg
La 49er, corps et manche acajou, table en érable, cordes traversant le corps, constituait la principale nouveauté de cette marque allemande de Hanovre. Compter entre 1200 et 1205 euros.

ESP
L’oeil était attiré par deux ou trois superbes réalisations du Custom Shop ESP, puis on découvrait la Ninja signature Mickael Amott, interprétation libre de la Flyin’ V tout acajou, touche palissandre, micros Seymour Duncan, mécaniques Spertzel, à priori rien que du bon.
De nouvelles finitions et de nouvelles configs micros (Seymour Duncan et EMG) sur les Eclipse, ainsi que sur leurs soeurs plus économiques les LTD EC et Viper.
A noter, tous les modèles ESP « export » (voir le site ESP qui leur est dédié) qui ne sont pas distibués de manière régulière en France, peuvent faire l’objet d’une commande spéciale sous un délai moyen de 5 mois. Prix sur demande pour tous ces modèles. Cela ne concerne pas la gamme LTD.

Fender
Introduction de la série Highway One fabriquée aux USA ou les grands classiques Fender revisités avec des frettes plus larges, un vibrato plus perfomant (pour les Stratocaster, des plaques micros variées, un vernis plus respectueux du bois etc. Sortie de l’Aerodyne Classic une sorte de mix entre l’Aerodyne et les Stratocaster vintage. On parlait aussi mais je ne l’ai pas vue de la reissue de la Mustang 65.
Côté Squier les Hello Kitty sacrifient à la mode des guitares pour filles à diapason raccourci.

Fernandes Ravelle Deluxe Barirone
Fernandes Ravelle Deluxe Baritone

Fernandes
La Ravelle cartonne depuis un moment, Fernandes présentait donc une Ravelle Baritone en série limitée et une Ravelle économique à 330 €. Autre modèle Baritone en série limitée, la Revolver 7 cordes. Pas mal de nouveaux coloris aussi chez Fernandes.

Hagstrom
C’est le retour de la légendaire marque suédoise, avec les F-Models sorte de mix entre une SG et une Stratocaster à corps en tilleul ou en acajou, équipées de différentes configs micros (des Hagstrom aussi), les Deluxe, les Swede qui s’inspirent plus de la Les Paul, les Viking et les Jazz Models qui sont des hollowbodies. Les prix vont de 320 à 710 €.

Ibanez Giger
La Giger (détail)

Ibanez
Pas mal de nouveautés chez Ibanez : la 1527 GK, une 7 cordes noir métallisé avec Floyd pour 949
€ avec étui, deux séries limitées avec manche conducteur et électronique active, EMG 81 et 85, avec cordier fixe ou Floyd Rose, une GIO série limitée à 200 euros avec des flammes en rouge fluo ou noir, un nouveau modèle Mike Thomson NTM1 de Skipknot à 1779 €, la nouvelle Georges Benson rouge avec un seul micro flottant, le modèle Patrick Rondat signature sur base RG avec piézo et deux sorties séparées dispo fin 2006/début 2007 limitée à 30 ex. pour l’Europe, comptez aux alentours de 2500 € pour avoir la même guitare que Patrick Rondat fabriquée au Custom Shop Ibanez Japon comme celle de Patrick et le modèle Giger recouvert de métal à chaud et ciselé à la main. On ne sait pas vraiment combien d’exemplaires ont été produits mais ion n’en trouvera que 2 ou 3 en France.

Indie
Une marque anglaise qui commercialise des guitares fabriquée en Corée et importées depuis moins d’un an en France. Des Les Paul appelées ici « Designer » vraiment sympas à regarder et une forme dite Indie shape qui rappelle à la fois les Telecaster et lesdivers modèles Van Halen signature. L’objectif est clairement de concurrencer des marques comme Epiphone avec des guitares « d’aussi bonne sinon de meilleure qualité » dixit le distributeur. Entre 400 et 600 euros en moyenne. Les fans de Zack Wylde feront les yeux doux aux Designer Target.

Manu de KMG
KMG

James Trussart
était en visite sur le stand de son distributeur français avec une super sélection de guitares métalliques, dont l’une sera bientôt en banc d’essai dans La prose de Judge Fredd.

 

KMG guitars
Manu est venu faire un p’tit coucou au salon avec une superbe Halloween Evolution une nouvelle guitare en acajou à table inox avec P90. La touche reçoit un frettage en éventail pour plus de justesse, une plus grande aisance sur le manche, des basses plus amples car le diapason grave est plus long et bien sûr, l’esthétique particulière que cela lui confère. Mieux encore, les repères de touche sur la tranche du manche sont en fibre optique et s’allument dès que la guitare est branchée.

Kronodale
Cette marque française, basée dans la région de Toulouse propose des guitares aux corps évidéesmanche collés ou vissés équipés d’une barre en U en lieu et place du traditionnel trussrod. Le manche gagne donc en finesse et en stabilité. A l’instar des manches Vigier avec leur tige de carbone, les Kronodale et leur barre en U ne nécessitent aucun réglage. La marque commercialise aussi ses pièces détachées. Voir le test express

Roxane Master 25th Anniversary
Roxane Master 25th Anniversary

Lâg
Après Francfort où ses guitares ont fait forte impression à l’international, le Salon de Paris était l’occasion pour Lâg de présenter sa toute nouvelle gamme au monde guitaristique français. L’ambition de la marque est de s’adresser à tous les guitaristes, qu’ils soient droitiers ou gauchers, débutants ou confirmés, bluesmen, rockers, hardeux ou métalleux, roots ou virtuoses. Ca fait beaucoup de guitares et Lâg occupait toute une allée du stand de La Boîte Noire du musicien. La gamme électrique se subdivise donc en trois grandes séries :

  • les Jet, guitares simples, basiques et efficaces dans un esprit "à la Fender" si on veut, mais avec une foultitude de variantes (configs micros, accastillage, coloris etc.) . Compter de 256 à 995 €.
  • les Arkane s’adressent elles aux amateurs de virtuosité. Elles sont taillées pour la perfomance, ce qui ne les empêche pas d’être très tout-terrain. L’AP2000, tête de série, est vraiment une tuerie mais je vous en reparlerai bientôt, ici même. Prix de 391 à 2970 €.
  • les Roxane se situent dans une tradition plus "gibsonnienne" avec manche collé (sauf Standard 100), corps acajou (sauf Standard 100), deux doubles, le top du top étant la Roxane Master 25th Anniversary, spécialement fabriquée pour les 25 ans de la marque. De 305 à 3300 €.

Parker
La marque est désormais distribuée par Arbiter France avec deux lignes distinctes, les Parker coréennes dont les prix vont de 599 à 1029 € et la gamme Parker US qui commence à 1600 et va jusqu’à 9990 € !

Peavey
On pouvait admirer l’Omniac Jerry Donahue d’inspiration Telecaster qui a la particularité d’offrir 5 sons avec deux micros. Ces sons étant un mix de Strato et de Tele plus un soupçon de humbucker sur la position 4.
Les HP (Hartley Peavey) Signature Special reprennent à quelques différences près le modèle que la marque avait élaboré avec Eddie Van Halen et la Generation EX (inspiration Tele) s’enrichit de trois nouveaux modèles : EX Vintage (config micros à la Tele Deluxe), EX Custom (deux doubles) EX Triple Single (comme con nom l’indique).

La PRS Single Cut
PRS Single Cut

PRS
L’événement c’est le retour de la Single Cut que PRS avait retirée pour cause de problèmes avec G... Il faut dire que la Single Cut non contente de ressembler à une Les P... est aussi la fille d’un des pères de la Les P... : Monsieur Ted Mac Carthy qui collabore depuis maintenant plusieurs années avec Paul Reed Smith. Les amateurs de Les P... seraient donc bien avisés de jeter quelques doigts sur son manche, d’autant que les cases les plus aiguës ont l’air très accessibles. Elles existe en plusieurs versions avec Tremolo ou StopBar. Vivement que les versions standards soient importées elles aussi (surtout celle avec des micros de type P90). Par ailleurs, on continue de démocratiser chez PRS avec les modèles Special Edition, fabriqués en Corée, qui reprennent des guitares existantes pour un prix compris entre 600 et 800 € suivant les modèles. Cette série compte deux nouvelles guitares la Custom et la Single Cut.

Roadrunner
Les tendances chez Roadrunner ? De plus en plus d’accastillage custom. Des dobros et pas mal de nouvelles formes. Une inspiration art déco (école de Nancy) avec beaucoup de découpes florales et d’incrustations. L’inspiration sixties propre à la marque est toujours présente avec du vinyle, du métal (on n’a pas été formé chez Trussart sans que ça laisse des traces), des incrustes de nacre, de corail et quand on en trouve d’ivoire. Roadrunner a participé à la mise au point des micros Optomik et présentait ses Optobasses. Il serait aussi question de futurs modèles arch top et même de ukulélés. Voir le test express de la Comet

Vintage by Wilkinson
Encore une marque anglaise entre 400 et 600 euros dont les instruments sont fabriqués en Chine et au Vietnam. Une gamme visiblement complète avec des looks assez réussis mais qui restent classiques (quand on s’appelle Vintage...). Eh oui vous avez raison c’est le même Wilkinson qui fait de l’accastillage. A suivre donc...

WSL Dragon
WSL Dragon

Washburn
La W166PROG est une Idol gold top avec des P90 équipés d’un split qui coupe une partie des bobinages. Le modèle signature Nick Catanese sort en version coréenne (849 €) équipée, tout comme la nouvelle X50 Pro TB, d’une électronique active avec des EMG 80 et85. La WI36 est une guitare d’entrée de gamme dans l’esprit Tele à 299 €.

WSL
Il y a un an, partis du constat qu’il était difficile de s’équiper d’un bon instrument quand on était jeune musicien, deux frères, eux-mêmes jeunes et musiciens, ont collaboré avec Olivier Villefranche luthier marseillais. Leur démarche : aller trouver un des meilleurs fabricants coréens (celui qui travaille pour la galaxie Gibson) et lui proposer de retravailler certains de ses modèles au niveau des manches, de micros, des mécaniques de la finition etc. Le fabricant coréen joue le jeu et bien sûr fabrique les guitares ainsi modifiées sous la marque WSL. Résultat des guitares entre 400 et 700 € qui, je cite « offrent un plus en temes de confort de jeu, de qualité de son et de look » par rapport à des instruments de même niveau de prix. On voyait effectivement de beaux instruments sur le stand et celle que j’ai pu essayer sonnait bien et était agréable à jouer. A suivre d’autant que WSL a d’autres projets dans ses cartons. Voir le banc d’essai de deux WSL

Yamaha
Sans que ce soit vraiment une nouveauté on pouvait admirer la RGX A2, guitare étonnante dont le corps n’est pas en bois, et dont le sélecteur de micros est un potentiomètre à diode, une guitare un poil futuriste sur laquelle j’essaierai de poser les mains un de ces quatre (c’est fait et c’est ici). Autre astuce technique intéressante, le drop6 ou drop7 (suivant le nombre de cordes que l’on trouve sur certaines AES et sur la modèle Ty Tabor signature. Cela consiste en un allongement du manche qui semble-t-il permet de jouer accordé jusqu’en La grave sans que cela handicape le jeu.

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Reportage Salon de Paris 2006

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Canned Heat

2.  Laurent Brondel et le Consortium

3.  Merci Seymour

4.  Made in Hazia

5.  Ebourrifififtyfiant !


Dans la même rubrique

08/10/2006 – Vidéos

08/10/2006 – Patrick Rondat au Salon de Paris

08/10/2006 – Ambiance

08/10/2006 – Guitares

08/10/2006 – Amplis